Valls (encore) accusé d’être sous influence de son épouse juive, selon un élu municipal
Rechercher

Valls (encore) accusé d’être sous influence de son épouse juive, selon un élu municipal

Jallal Chouaoui, membre du parti centriste UDI, s’est ensuite excusé auprès de Valls et de son épouse dans un long post sur Facebook

Manuel Valls à Bruxelles, en Belgique, le 23 mars 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Manuel Valls à Bruxelles, en Belgique, le 23 mars 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un élu municipal français a exhorté le Premier ministre, Manuel Valls, à cesser de soutenir les juifs, ce que l’élu local a attribué à l’épouse juive de Valls.

Le poste publié sur Facebook par Jallal Chouaoui, adjoint au maire de Nogent-sur-Oise pour le parti centriste UDI, comprenait une plainte souvent faite à Valls, qui attribue son opposition ferme à l’antisémitisme et à l’antisionisme à son mariage avec Anne Gravoin.

En 2011, Valls avait déclaré que son mariage l’avait lié « de manière éternelle » à Israël et au peuple juif.

« Le parti-pris de Manuel Valls envers la communauté juive est bien connu notamment par le lien avec sa femme qui est elle-même juive », avait écrit Chouaoui dans un post du 8 mars, selon un article paru mardi sur le site Actualité Juive.

Manuel Valls, alors ministre de l'intérieur, arrive à un dîner avec sa femme Anne Gravoin, le 3 septembre 2013 (Crédit : Antoine Antoniol/Getty Images/JTA)
Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur, arrive à un dîner avec sa femme Anne Gravoin, le 3 septembre 2013 (Crédit : Antoine Antoniol/Getty Images/JTA)

Tout en soulignant qu’il ne s’oppose pas aux politiciens soutenant la communauté juive, le cas de Valls « est ridicule et de l’abus total », a écrit Chouaoui. « En tant que simple citoyen français, j’ai envie de dire, m*rde et stop ! »

Notant les problèmes sociaux et financiers de la France, Chouaoui a exhorté Valls à « s’occupe[r] de la France et des citoyens français simplement ».

Mardi, Chouaoui s’est cependant excusé pour ses remarques.

« Je présente mes excuses au Premier ministre et à son épouse », a-t-il écrit à la fin d’un long post publié sur Facebook, qui était accompagné d’une image de colombe.

Ces dernières années, plusieurs personnalités françaises ont critiqué Valls pour ses déclarations disant que l’antisionisme est de l’antisémitisme, ou y mène, et pour son opposition au comédien antisémite Dieudonné M’Bala M’Bala, parmi d’autres « antisémites de carrière », comme Valls les a nommés.

Pendant un discours prononcé en janvier dernier devant les membres du CRIF, Valls avait condamné l’ancien ministre des Affaires étrangères Roland Dumas, qui avait l’année dernière déclaré que Valls était « sous influence juive » à cause de son épouse. En février 2015, le journaliste de BFMTV, Jean-Jacques Bourdin, avait déjà évoqué cette soi-disante ‘influence juive’ lorsqu’il interviewait Roland Dumas. Mais ne s’était pas excusé.

« C’est de l’antisémitisme de la pire espèce, avait déclaré Valls à propos de Dumas, et certains antisémites compulsifs agissent sur le fait que ma femme est juive. »

En 2014, le joueur de football Nicolas Anelka avait déclaré que l’épouse de Valls l’influençait dans son opposition aux pitreries de Dieudonné.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...