Yair Lapid, récemment limogé de son poste de ministre des Finances, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman et le ministre populaire ex-Likud Moshe Kahlon, dont le parti nouvellement créé va se présenter aux élections de 2015, seraient en pourparlers pour un nouveau partenariat visant à contrer une alliance entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de l’Economie Naftali Bennett.

Selon la Dixième chaîne, les trois politiciens auraient discuté d’une alliance potentielle pendant des semaines, en prévision de l’appel de Netanyahu pour des élections anticipées.

Bien que le rapport indique que les chances pour que les chefs de ces trois partis – Yesh Atid, Yisrael Beitenou et celui de Kahlon qui n’est pas encore nommé – parviennent à joindre leurs forces soient bien minces, il fait savoir que les trois pourraient coopérer autrement, par exemple avec la présentation d’un front uni sur la personne à recommander pour le poste de Premier ministre après les élections ou le fait d’accepter que l’un ne prenne pas l’autre pour cible au cours de la campagne électorale, et ce, donc jusqu’au 17 mars.

Ce que les trois ont en commun c’est le désir de voir quelqu’un d’autre que Benjamin Netanyahu à la tête du pays, selon le rapport.

Selon un sondage de la Dixième chaîne, l’alliance trilatérale obtiendrait 33 sièges, tandis que le partenariat Netanyahu-Bennett en recueillerait 39.

Plus tôt dans la journée de mercredi, Lapid a lancé une attaque cinglante contre Netanyahu, affirmant que le Premier ministre était « déconnecté » et qu’il avait mis ses propres intérêts avant ceux de la population israélienne.

S’exprimant à Tel Aviv, Lapid a également nié l’accusation du Premier ministre selon laquelle il avait été impliqué dans un « putsch » mené contre lui pour tenter de faire tomber le gouvernement de Netanyahu de l’intérieur.

Il a souligné que le chef de l’exécutif avait peaufiné un accord avec les ultra-orthodoxes sur un partenariat de coalition à venir. Mais il a consacré l’essentiel de son discours à répéter son mantra selon lequel le Premier ministre était coupé de la réalité.

« Vous n’avez aucune idée de ce que cela [les nouvelles élections] entraîne pour les citoyens d’Israël parce que vous vivez dans votre aquarium. Et depuis longtemps vous ne vous intéressez pas aux gens ni à ce qui les préoccupe vraiment, » a lancé Lapid.

En appelant aux urnes après seulement deux ans, Lapid a dit de Netanyahu : « Vous avez annoncé aux Israéliens que vous préfériez paralyser l’économie israélienne. Et entraîner un fardeau pour l’économie avec des millions de shekels de dépenses. Que vous avez choisi de différer le budget le plus raisonnable présenté depuis des années, un budget pour lequel vous avez voté. Que vous ne vous souciez pas de l’opportunité donnée à des milliers de jeunes couples désirant posséder un appartement ».

L’attaque est survenue alors que la classe politique israélienne commence à se préparer pour les nouvelles élections, suite à l’effondrement du gouvernement provoqué par Netanyahu tout juste 20 mois après sa formation.