Après avoir décliné son modèle original en l’adaptant aux plus grandes capitales, la marque Hasbro en collaboration avec l’entreprise israélienne kodKod, sortent le Monopoly Jérusalem, en anglais et en français.

Sur les 28 cases du plateau de jeu il sera possible de construire sur le Mur occidental, de racheter le Zoo de la ville ou le marché de Mahané Yehouda, et même de transformer la Knesset en hôtel. Sur Facebook, Barbara A. commente: « j’en voulais un mais l’ONU me l’a pris »…

Sentant bien les polémique pouvant être soulevées par le jeu Eli Dagani, directeur de Kodkod au site Israel21c prévient: « Le but a été de trouver des sites non-controversés, explique-t-il. Le plateau sera mis à jour. Le but n’est pas la controverse, et il est possible qu’il soit différent dans le futur ».

Les intentions pacifiques du jeu se retrouvent aussi dans ses cartes de jeu. L’une d’elle récompense le joueur de 200 millions de shekels « pour avoir construit des ponts entre les religions ».