Vigipirate : quand la communauté juive nourrit et loge les militaires déployés
Rechercher

Vigipirate : quand la communauté juive nourrit et loge les militaires déployés

Alors que le plan reste à son niveau d'alerte le plus élevé, plus de 10 000 militaires bénéficient d'un soutien des personnes qu'ils protègent

Un soldat français posté devant une synagogue parisienne, le 12 janvier 2015. Illustration. (Crédit : AFP/Joël Saget)
Un soldat français posté devant une synagogue parisienne, le 12 janvier 2015. Illustration. (Crédit : AFP/Joël Saget)

Un service de restauration s’est improvisé naturellement, deux jours après que les soldats se soient installés devant les synagogues ou les écoles juives du pays.

Les familles ont mis en place une gestion alternée des repas, permettant égalements aux militaires de bénéficier de menus très variés.

Cette distribution de nourriture concernerait des centaines de sites protégés.

Au delà de cette initiative pleine de générosité, ce sont des rencontres et des liens qui se tissent entre des personnes venant chacun d’un monde qui n’étaient pas destinés à se rencontrer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...