Les autorités israéliennes ont renforcé les procédures de sécurité pour les avions pénétrant dans l’espace aérien d’Israël de crainte que l’avion malaisien disparu il y a plus d’une semaine puisse servir à une tentative d’attentat, rapporte la presse lundi.

Citant le ministre des Transports, Yisraël Katz, le quotidien israélien Yediot Aharonot souligne que les procédures d’identification des avions ainsi que des pilotes étrangers ont été renforcées, mais sans donner de précisions.

Le tabloïd affirme également que le ministère a donné comme instructions de se « préparer à tous les scénarios possibles ».

« Personne ne sait où se trouve l’avion malaisien, c’est pourquoi nous ne prenons aucun risque », a expliqué un responsable du ministère cité par le journal.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole du ministère des Transports a toutefois démenti ces informations: « Tout cela est faux », s’est-il borné à répondre.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, mystérieusement disparu depuis plus d’une semaine, pourrait avoir été détourné et caché pour servir plus tard de « missile de croisière », a déclaré dimanche un responsable américain.

L’enquête autour du vol MH370 se resserrait lundi autour des pilotes, la Malaisie ayant confirmé que les derniers mots reçus en provenance du cockpit avaient été prononcés après la fermeture délibérée d’un système clé de communication.