Les probabilités qu’une personne devine votre prénom en fonction de votre apparence sont élevées, selon une nouvelle étude menée par l’université Hébraïque de Jérusalem.

Une équipe de chercheurs, dirigée par Ruth Mayo et Yonat Zwebner, a montré à un groupe de gens des portraits et leur ont demandé de choisir le prénom de la personne photographiée parmi quatre options. Les observateurs ont choisi le bon prénom à un taux plus important que ne l’aurait permis le simple hasard.

Dans une étude intitulée We Look Like Our Names: The Manifestation of Name Stereotypes in Facial Appearance » (Nous ressemblons à nos prénoms : la manifestation des stéréotypes du prénoms sur l’apparence du visage), parue dans le Journal of Personality and Social Psychology lundi, les chercheurs ont déterminé qu’un panel de participants pouvait choisir correctement le prénom d’une personne dans 40 % des cas.

Lorsqu’ils regardent un visage et qu’ils choisissent l’un des quatre prénoms proposés, les observateurs ont trouvé le bon prénom dans 38 % des cas, un chiffre significativement supérieur aux 25 % de chances de simplement deviner. Ces effets se se sont confirmés quand les chercheurs ont contrôlé l’âge et l’origine ethnique, sous-entendant que d’autres facteurs que les indices socioéconomiques entreraient en jeu.

Les chercheurs ont montré que même lorsque l’on ne montrait que la coupe de cheveux, pouvait trouver le bon prénom.

Mayo et Zwebner, avec Anne-Laure Sellier, Nir Rosenfeld et Jacob Goldenberg, ont mené cette étude en France et en Israël, et ont obtenu des résultats similaires. Ils ont cependant mis en évidence que les francophones n’associaient pas les prénoms israéliens aux visages à un taux plus élevé et inversement. Cela semble indiquer que le lien entre le prénom et le visage est culturel.

Il est possible de deviner le prénom d'une personne en se basant sur son visage, selon une étude publiée le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Journal of Personality and Social Psychology)

Il est possible de deviner le prénom d’une personne en se basant sur son visage, selon une étude publiée le 27 février 2017. (Crédit : capture d’écran Journal of Personality and Social Psychology)

« Notre étude démontre qu’en effet, les gens ressemblent à leur prénom, a déclaré Mayo. De plus, nous suggérons que cela se produit en raison d’un processus de prophétie auto-réalisatrice, puisque nous devenons ce que les autres attendent que nous devenions. »

La littérature antérieure a appelé l’influence de la personnalité et d’autres facteurs internes sur l’apparence, « l’effet Dorian Gray », d’après le protagoniste du roman d’Oscar Wilde de 1890, Le portrait de Dorian Gray. Le style de vie hédoniste de Gray fait vieillir un portrait accroché dans une pièce fermée. Cette nouvelle étude suggère que le prénom d’un individu pourrait avoir un effet Dorian Gray sur son visage.

« Nous connaissons des processus similaires causés par d’autres stéréotypes, comme la race et le genre, où, de nombreuses fois, les attentes des autres affectent la personne que nous devenons. Nous supposons qu’il existe des stéréotypes similaires sur les prénoms, notamment sur à quoi ressemble une personne avec tel prénom, et ces attentes affectent réellement l’apparence de notre visage », a déclaré Mayo.

Le prénom d’un bébé est choisi par d’autres, et les chercheurs ont supposé que ce prénom « entraîne certaines attentes sociales, des inférences, et des interactions. » La personne peut être traitée comme si elle avait les traits associés à ce prénom, ce qui influence l’identité et l’apparence de la personne.

L’équipe a montré que seuls les noms d’usage avaient un impact apparent sur le visage, pas le prénom officiel. Les groupes d’observateurs n’ont pas réussi à identifier ceux qui avaient des surnoms, indiquant que nous ne sommes pas nécessairement limités par le prénom donné par nos parents.