Un documentaire retraçant le succès de Walt Disney, qui sera diffusé le 14 septembre prochain, dément que ce dernier ait été antisémite rapporte le Jerusalem post.

Le réalisateur du documentaire « Walt Disney : The triuph of the American Imagination » Neal Gable explique : « Je n’ai pas trouvé de preuves, autre que de l’antisémitisme occasionnel que n’importe quelle personne de l’époque aurait manifesté, témoignant que Walt Disney était antisémite. »

Pour la productrice du documentaire, Sarah Colt, le documentaire réussi à dévoiler le vrai visage de Walt Disney en le rendant humain et non mystique.

Sarah Colt déclare que « les accusations d’antisémitisme ne sont basées sur aucune vérité. » Ainsi pour cette dernière il n’y avait pas de raison d’en parler dans le documentaire.

Meryl Streep, dans un discours à l’occasion du ‘National Board of Review Awards’ avait formulé une opinion opposée en déclarant : « Disney, qui a apporté de la joie à des millions de gens, était certainement, ou avait des tendances racistes. Il a formé et soutenu une industrie de lobby antisémite ».

Le Jerusalem post explique qu’en 1938 Walt Disney avait fait visité son studio au réalisateur personnel d’Adolf Hitler, Leni Riefenstahl.

Cet événement unique n’est pas représentatif de la personnalité de Disney qui avait compris que cette influence pouvait ruiner sa carrière.