Les Etats-Unis ont condamné lundi une série d’attaques au couteau commises à Tel Aviv et en Cisjordanie, appelant aussi bien Israéliens que Palestiniens à faire retomber les tensions.

Une jeune Israélienne de 24 ans a été tuée à coups de couteau dans la gorge lundi par un Palestinien qui a aussi blessé deux Israéliens avant d’être grièvement blessé par un garde armé, près d’une implantation en Cisjordanie, ont indiqué la police et les secours.

Il s’agit de la deuxième attaque au couteau au cours de la journée de lundi. A la mi-journée, un Palestinien de 17 ans avait également poignardé près d’une gare de Tel Aviv un soldat israélien, qui a succombé à ses blessures dans la soirée.

La porte-parole du département d’Etat américain Jennifer Psaki a souligné lors de son point de presse quotidien que les Etats-Unis « condamnaient avec force » ces attaques et « regrettaient profondément » la mort des victimes.

« Il est absolument essentiel que les différentes parties prennent toutes les mesures possibles pour protéger les civils et faire retomber les tensions », a-t-elle affirmé.

Selon elle, Washington recherche par ailleurs des informations auprès du ministère israélien de la Justice sur la mort d’un Arabe israélien samedi à l’aube dans le nord d’Israël. Le jeune homme de 22 ans a été abattu par des policiers lors d’une arrestation, déclenchant une journée de colère émaillée de heurts avec la police.

« Il y a une série de sujets et d’événements qui ont conduit à la montée des tensions dans la région et les deux parties doivent faire plus pour les régler », a insisté Mme Psaki.

Ces attaques terroristes surviennent dans un climat de tensions exacerbées qui affectent Jérusalem-Est depuis juillet et se sont propagées samedi dans les villes arabes israéliennes du Nord.