WASHINGTON – Le Département d’Etat a défendu la décision du Secrétaire d’Etat John Kerry d’accorder 15 millions de dollars d’aide humanitaire à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) alors même que l’organisation a confirmé la découverte de nouvelles roquettes stockées dans une de ses écoles de Gaza.

Les critiques à Washington ont fustigé la décision du Secrétaire d’Etat d’inclure l’UNRWA comme bénéficiaire d’une partie d’un budget humanitaire de 47 millions de dollars établi pour aider les civils de Gaza.

Israël a souvent froncé les sourcils contre l’organisation, une agence permanente de l’ONU séparée de l’agence générale pour le secours de réfugiés de l’organe international. Jeudi, l’UNRWA a confirmé avoir trouvé une deuxième cache majeure de roquettes dans une des écoles de l’organisation.

« L’UNRWA a depuis longtemps outrepassé son pouvoir et s’est comporté comme une entité politique aux buts anti-israéliens et antisémites, et les Etats-Unis ne devraient pas les financer du tout. L’UNRWA a une longue histoire d’incitation contre Israël dans ses écoles et a certainement les mains salies par ses liens avec le Hamas, alors que les membres du Hamas dominent les syndicats de l’UNRWA » a déclaré la Représentante de Floride Ileana Ros-Lehtinen (Parti républicain) au matin de l’annonce.

Ros-Lehtinen a montré du doigt un incident la semaine dernière dans lequel 20 roquettes ont été découvertes cachées dans une école de l’UNRWA à Gaza, preuve de la complicité de l’organisation. Après avoir découvert les roquettes, l’UNRWA les a remises aux autorités locales, dans les territoires contrôlés par le Hamas.

« Peut-être que l’UNRWA n’a pas physiquement placé ces roquettes dans cette école, mais ses liens avec le Hamas l’ont certainement conduite à fermer les yeux s’agissant d’activités terroristes se déroulant dans ses écoles ou camps, donc elle est tout autant coupable » a dit Ros-Lehtinen.

Parlant sous couvert d’anonymat, un représentant haut-placé Américain à une organisation pro-Israël à Washington a qualifié l’annonce de financement de l’UNRWA de « décision déconcertante ». L’UNRWA a annoncé la semaine dernière un effort pour lever 60 millions de dollars d’aide d’urgence pour Gaza, un quart serait couvert par la contribution américaine.

« L’UNRWA est objectivement du coté du Hamas » a clamé le responsable. « Ils donnent de l’argent au Hamas, ils s’occupent de la communication du Hamas, et depuis cette semaine, ils arment littéralement le Hamas. Nos alliés Arabes et Israéliens veulent tous que le Hamas et ses partisans soient affaiblis. C’est très étrange que le Département d’Etat veuille se précipiter, au moment même où nous demandons à la région de nous croire à propos de l’Iran, dans le transfert d’argent à une organisation terroriste pour laquelle l’Iran a tant fait au fil des années ».

Toutefois la porte-parole adjointe du Département d’Etat Marie Harf a déclaré que l’organisation était un bénéficiaire légitime de l’aide américaine, justifiant que « c’est une organisation importante ».

Harf a dit que le Département d’Etat avait parlé de la découverte de la cache de roquettes jeudi avec l’UNRWA, et l’a informée qu’il ne considérait pas sa décision de rendre les roquettes aux « autorités locales » « une bonne réaction ».

« L’UNRWA est une organisation humanitaire travaillant dans un environnement très complexe » a reconnu Harf. « C’est une organisation de secours, ce n’est pas une organisation de maintien de la paix qui peut gérer les roquettes ».

Half a insisté sur le fait que les Etats-Unis « travaillent avec eux pour parvenir à de meilleures solutions » et « recherchent à quoi de bonnes réactions peuvent ressembler à l’avenir », mais – alors que des rapports parlent d’une seconde cache de roquettes découverte – n’ont pas déterminé ce que les Etats-Unis attendent de l’UNRWA en termes de conséquences.