Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir placé sur leur liste noire un réseau d’entreprises accusées de fournir un soutien matériel et logistique au Hezbollah libanais, classé par Washington parmi les organisations terroristes.

Dirigée par deux frères et basée à Beyrouth, la Stars Group Holding aurait acquis dans plusieurs endroits du globe du « matériel électronique sophistiqué » afin d’étoffer l’arsenal militaire de l’organisation, détaille le département du Trésor américain dans son communiqué.

Grâce à ce soutien, le Hezbollah a pu utiliser des drones pour des « missions militaires » en Syrie, en soutien au régime de Bashar al-Assad, et pour des opérations de surveillance en Israël, selon le communiqué, qui précise que les filiales de Stars Group en Chine et aux Emirats arabes unis ont été elles aussi sanctionnées.

« Déployé bien au-delà du Liban, le réseau d’approvisionnement très étendu du Hezbollah exploite le système financier international afin d’améliorer ses capacités militaires en Syrie et ses activités terroristes sur la planète », a assuré David Cohen, sous-secrétaire au Trésor en charge de la lutte contre le financement du terrorisme, cité dans le communiqué.

La porte-parole du Département d’Etat Jen Psaki a, elle, appelé les alliés des Etats-Unis à prendre des mesures contre les réseaux de soutien au Hezbollah qui augmentent sa capacité à mener des « actions déstabilisatrices » au Moyen-Orient et sur l’ensemble du globe.

Aux termes des sanctions annoncées jeudi, les éventuels avoirs américains de la Stars Group Holding sont gelés et toute transaction avec cette structure est proscrite.

L’administration américaine accuse régulièrement le Hezbollah, mouvement représenté politiquement au Liban, de soutenir le terrorisme et d’appuyer le régime syrien, engagé depuis trois ans dans la sanglante répression d’un mouvement de révolte.

Le Hezbollah n’a toutefois été classé comme organisation terroriste par l’Union européenne qu’en juillet 2013 sur la foi de « preuves » de son implication dans un attentat anti-israélien qui a fait sept morts en juillet 2012 en Bulgarie.