Les Etats-Unis ont dit lundi être opposés au gel par Israël de plus de 106 millions d’euros de taxes collectés pour le compte de l’Autorité palestinienne.

Le gel de ces taxes, qui représentent près de la moitié du budget palestinien, « est une décision qui exacerbe les tensions », a déclaré Jennifer Psaki, porte-parole du département d’Etat lors de son point de presse quotidien.

« Nous voulons éviter une escalade », a-t-elle ajouté.

Israël a gelé dès samedi le versement de 106 millions d’euros de taxes collectées pour le compte des Palestiniens et qui leur sont reversées chaque mois, en réponse à l’offensive diplomatique des Palestiniens à l’ONU.

Ils ont formulé une demande d’adhésion à la Cour pénale internationale (CPI), dans le but avoué d’y citer des responsables israéliens.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, artisan de la reprise du processus de paix israélo-palestinien entre juillet 2013 et avril dernier, s’est entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ce week-end, tandis que des diplomates américains sont en contact avec les dirigeants palestiniens, a encore expliqué Jennifer Psaki.