Les Etats-Unis vont « suivre de près » l’amélioration de la situation humanitaire à Gaza après l’accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, a déclaré jeudi le département d’Etat américain.

« Nous saluons l’effort » pour que « l’Autorité palestinienne assume pleinement les responsabilités à Gaza », a affirmé la porte-parole du département d’Etat Heather Nauert devant la presse à Washington.

Elle a toutefois ensuite limité sa réaction à l’aspect humanitaire. « Nous y voyons un pas potentiellement important pour que l’aide humanitaire parvienne à ceux qui vivent là-bas », a-t-elle expliqué.

« Nous allons suivre de près ces développements », pour que, « avec l’Autorité palestinienne, Israël et aussi les bailleurs internationaux », on puisse « améliorer la situation humanitaire à Gaza », a-t-elle dit.

Le mouvement terroriste du Hamas et son rival palestinien du Fatah ont signé jeudi au Caire un accord de réconciliation destiné à mettre fin à une décennie de déchirements.

L’Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue supposée préfigurer un Etat palestinien indépendant, assumera d’ici au 1er décembre « toutes les responsabilités » dans la bande de Gaza, actuellement gouvernée sans partage par le Hamas, ont indiqué les Renseignements égyptiens, qui ont parrainé les négociations.

Mais Israël a signifié qu’il ne traiterait pas avec un gouvernement d’unité palestinien si celui-ci ne reconnaissait pas Israël et ne désarmait pas le Hamas.