Quelques heures après la parution sur internet de « Welcome to New York », le film d’Abel Ferrara inspiré de l’affaire DSK, Anne Sinclair a exprimé dimanche son « dégoût » et dénoncé des attaques « clairement antisémites » tandis que son ex-mari, et ses avocats, gardaient pour l’instant le silence.

Avant les premières images, le film prévient qu’il s’agit d’une « version fictionnalisée », mais l’histoire colle au plus près du scandale qui a fait chuter il y a trois ans presque jour pour jour Dominique Strauss-Kahn, alors patron du Fonds monétaire international (FMI) et favori des sondages pour la présidentielle française de 2012.

Le film, jusqu’ici, faisait surtout parler pour ses scènes osées, et pour la stratégie de ses producteurs qui ont décidé de le rendre disponible directement par Video à la demande (VàD) sur internet.