Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, devrait parler avec le Premier ministre Netanyahu aujourd’hui pour aborder l’accord sur le nucléaire iranien, a annoncé la sous-secrétaire d’Etat américaine Wendy Sherman, qui a géré une grande partie des pourparlers sur le nucléaire iranien, aux journalistes israéliens.

Elle a également précisé qu’Israël a jusqu’ici rejeté toute discussion importante au sujet d’une augmentation de l’aide américaine pour la Défense dans le sillage de l’accord.

« Le Premier ministre n’était pas encore prêt d’avoir cette discussion », a-t-elle informé.

Selon un article publié plus tôt dans le quotidien israélien Haaretz, Netanyahu avait rejeté en avril une offre présentée par le président américain Barack Obama pour augmenter l’aide, mais Netanyahu ne voulait pas donner l’impression qu’Israël était d’accord avec l’accord nucléaire.

Selon l’article, Obama a également évoqué la discussion dans une conversation téléphonique avec Netanyahu mardi.

Sherman a aussi souligné aux journalistes israéliens que Jérusalem était en contact permanent avec l’équipe de négociation des puissances mondiales, et que son opinion avait été « essentielle ».

« Nous avons eu des consultations extraordinairement étroites avec Israël », a-t-elle indiqué.

« Les experts en provenance d’Israël ont joué un rôle essentiel dans le développement de cet accord. En fait, l’un de vos experts éminents nous a écrit un courriel après l’accord pour de nouvelles consultations pour voir où nos efforts conjoints ont produit un résultat. Donc, cela allait de la refonte du réacteur d’Arak, que vos collègues israéliens nous ont aidé à critiquer et nous ont aidé à affiner la recherche sur les questions de la militarisation qui ont fini par aboutir à cet accord ».