Le chanteur-compositeur des Black Eyed Peas est en Israël mais il ne va pas donner de représentation.

Le musicien, dont le vrai nom est William Adams, était ici pour présenter son dernier appareil, une smatwatch, à un groupe de start-up israélienne et des investisseurs potentiels.

Adams, l’un des membres fondateurs du célèbre groupe hip hop Black Eyed Peas, a investi ses propres fonds dans l’appareil, qui est maintenant en phase d’essai.

Samsung, Sony et Motorola ont sorti des smartwatchs, mais ils avaient tous un écran plat. Celui de Will.i.am propose un cadran traditionnel arrondi.

Apple et Google n’ont pas encore présenté de produit similaire.
Le musicien entrepreneur a expliqué au petit groupe d’investisseurs locaux et aux start-ups de technologie qu’il voyait la smartwatch comme un mariage naturel entre les fournisseurs de contenu et du matériel sophistiqué.

Il a affirmé qu’il voulait trouver différents moyens pour le partage de contenu, y compris la musique, avec ses auditeurs, et espère que la smartwatch l’aidera à y parvenir.

« Nous voulons tout repenser », a-t-il déclaré. « Comment nous pouvons remettre les données aux gens, la façon dont nous créons un autre type d’écosystème ».

« Il cherche des développeurs pour qu’ils créent des applications pour son appareil », a déclaré Dan Atzmon, le vice-président du marketing chez KitLocate, qui était à la réunion. « Il s’agit d’un entrepreneur
sérieux ».

KitLocate.com fournit la technologie qui permet aux services de localisation des applications de fonctionner tout le temps sans vider la batterie du téléphone, explique Atzmon.

Atzmon indique qu’il a été invité à rencontrer le célèbre investisseur, qui semblait « aimer ce qu’il avait vu », a-t-il affirmé.

Will.i.am a indiqué qu’il a été impliqué dans l’innovation de la technologie depuis 2004, lorsque les Black Eyed Peas ont commencé à vendre leurs albums sur iTunes.

En 2011, Intel Corpl’ a nommé directeur de l’innovation créative, avec la responsabilité d’apporter une contribution dans le développement des smartphones, tablettes et ordinateurs portables.

Un an plus tard, il a réussi à transmettre une chanson de la surface de mars en conjonction avec le Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie. Il a également expliqué qu’il développait sa propre compagnie de voiture, et a conçu des vêtements.

Le musicien a indiqué qu’il voyait la smartwatch comme un autre type de produit, pas seulement une montre.

« Il me regarde plus que je ne le regarde », affirme-t-il. « C’est un vêtement ».

Les investisseurs providentiels Ron Zuckerman, Tal Barnoach et Guy Gamzu ont organisé l’événement.