« Wonder Woman », le film dorénavant emblématique de la Warner Bros, avec l’Israélienne Gal Gadot dans le rôle titre, aura rapporté cette semaine aux Etats-Unis un total de 404,1 millions de dollars depuis sa sortie, et a dépassé les 800 millions de dollars de recettes dans le monde entier.

Ceci fait de « Wonder Woman » le 23e film le plus rentable de tous les temps sur le marché américain, le septième film tiré d’une bande dessinée ayant rapporté le plus d’argent à Hollywood et le film numéro un de tous les temps si on ne compte pas les suites des œuvres originales, selon un bilan établi par Forbes.

Ces résultats placent le film d’action de la super-héroïne devant les recettes accumulées par « Spider-Man », avec Tobey Maguire, qui avait engrangé 403,7 millions de dollars sur le sol américain.

« Ouaouh ! Je viens d’entendre la nouvelle ! Merci à tous ceux qui ont montré leur soutien à WW dans les salles ! Quel parcours ! #reconnaissante », a tweeté Gadot.

Et le film devrait encore atteindre d’autres sommets.

Il ne sortira au Japon que le 25 août, ce qui devrait lui permettre de battre ainsi les recettes mondiales accumulées par « Spider-Man ».

Forbes note que Wonder Woman n’est pas loin de battre d’autres films qui ont connu un succès immense dans le genre. Encore cinq millions de recettes nationales aux Etats-Unis – où « Wonder Woman » est encore projeté dans 800 salles de cinéma – et la princesse de Themyscira dépassera « Hunger Games » et « Captain America : la guerre civile » (les deux ont remporté 408 millions de dollars) et même « Iron Man 3 », le film de super-héros qui a fait le plus de recettes aux Etats-Unis (avec 409 millions de dollars) et qui était sorti en 2013.