Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a condamné les incidents de lundi au cours desquels des manifestants ultra-orthodoxes ont attaqué la police militaire dans la ville d’Ashdod.

« Ces attaques violentes sur les soldats de l’armée israélienne qui ne faisaient que leur devoir et la police, qui a été dépêchée pour les aider sont intolérables et nécessite une traque des manifestants », a affirmé Yaalon.

Yaalon a poursuivi en ajoutant que les émeutiers, qui se sont confrontés à la police militaire lorsque qu’elle est arrivée pour arrêter quelqu’un qui refusait de s’enrôler, font partie « d’une minorité extrémiste qui bafoue les lois ».

Il appelle les dirigeants de la communauté ultra-orthodoxe « à condamner l’incident violent ».