Une cargaison d’armes en provenance d’Iran, qui a été interceptée par Israël, aurait pu mettre en danger la vie de millions d’Israéliens si elle était tombée entres les mains de groupes terroristes à Gaza, a déclaré mercredi soir le ministre de la Défense Moshe Yaalon.

« Cette opération a repoussé une menace significative contre les citoyens israéliens », a déclaré Yaalon. « Les missiles qui ont été découverts auraient sans nul doute menacé des millions d’Israéliens s’ils avaient atteint la bande de Gaza. »

Lors d’une conférence de presse à Tel Aviv, aux côtés du chef d’état-major Benny Gantz, Yaalon a félicité les troupes israéliennes pour leur efficacité et affirmé que la cargaison iranienne prouvait que l’Iran continue à soutenir le terrorisme.

« L’Iran est le premier exportateur de terrorisme au monde », a dit Yaalon, ajoutant que Téhéran fournissait des armes à des groupes terroristes au Liban, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Asie et en Amérique du Sud.

« Il faut savoir que malgré les sourires de façade, le régime iranien n’a pas changé, pas plus que sa façon d’agir. »

Ceux qui croient que l’Iran a subi une transformation avec l’élection du président Hassan Rouhani « apprendront la leçon » de cette découverte, a estimé Yaalon.

En outre, cette cargaison montre une fois de plus que Gaza est « une entité terroriste, une succursale iranienne, financée, armée et entraînée par l’Iran », selon Yaalon.