L’ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a appelé samedi le Premier ministre Benjamin Netanyahu à immédiatement démissionner en raison de l’enquête sur des faits de corruption présumés dans le cadre d’un achat de sous-marins pour plusieurs milliards de shekels à un armateur allemand. Plusieurs proches de Netanyahu ont été arrêtés.

Même si le Premier ministre lui-même n’est pas suspecté dans cette enquête, surnommée l’Affaire 3000, Yaalon a affirmé que la corruption présumée nuisait au pays et sapait la confiance du peuple en ses dirigeants.

« Les gens ne comprennent pas à quel point la corruption nous nuit à tous. Pensez à ce que vous pourriez faire avec deux milliards d’euros [environ 8,5 milliards de shekels] au lieu d’acheter des navires de guerre dont nous n’avons pas besoin », a dit Yaalon à Netanya.

« Il existe un manque de confiance entre les dirigeants. Si les considérations du dessus ne sont pas propres, je suis certain que cela aura aussi un effet sur l’enrôlement dans l’armée israélienne », a ajouté l’ancien chef d’état-major.

« Le Premier ministre doit démissionner aujourd’hui, immédiatement. »

Netanyahu est le suspect de deux enquêtes de corruption, les Affaires 1000 et 2000, le procureur général Avichai Mandelblit a annoncé vendredi qu’il allait mettre en examen son épouse, Sara, pour fraude.

Stav Shaffir, députée de l'Union sioniste. (Crédit : Flash90)

Stav Shaffir, députée de l’Union sioniste. (Crédit : Flash90)

La députée de l’Union sioniste Stav Shaffir a accusé le couple Netanyahu d’utiliser les fonds publics pour ses dépenses privées.

« Les Netanyahu se voient comme une famille royale, et pensent que le peuple d’Israël représente ses sujets », a dit Shaffir samedi à Beer Sheva.

« Il est inconcevable que, pendant que les personnes handicapées demandent un maigre supplément de 2 000 shekels [par mois] pour pouvoir vivre, la famille Netanyahu préfère se faire plaisir avec l’argent public pour son propre bénéfice personnel », a-t-elle ajouté.

Shaffir a également demandé s’il était possible de faire confiance à Netanyahu pour protéger Israël après les accusations de corruption qui pèsent contre nombre de ses proches.

« Il est dangereux de laisser la sécurité d’Israël entre les mains d’une personne dont la plupart des proches passent plus de temps dans une salle d’interrogatoire que dans des salles de réunion, qu’il ait été ou non informé de la corruption », a-t-elle ajouté.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.