Israël fera une action militaire contre l’Iran uniquement si toutes les autres options pour empêcher le programme nucléaire de la République islamique échouent, a déclaré lundi le ministre de la Défense Moshe Yaalon.

Dans un entretien avec la chaîne américaine al-Hura, Yaalon a de nouveau souligné qu’Israël était prêt à coopérer avec n’importe quel pays arabe du Golfe qui se sentait menacé par la volonté apparente du régime d’obtenir des armes nucléaires.

Une frappe militaire sur le programme militaire de l’Iran semblait avoir été retirée de la table au cours des derniers mois alors que les puissances mondiales se sont rapprochées d’un accord pour limiter l’enrichissement d’uranium.

Pourtant, les dirigeants israéliens ont tourné en dérision l’accord en préparation et ont promis de tout faire pour empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire.

Selon les informations de la Deuxième chaîne israélienne, des officiels saoudiens ont offert à Israël leur espace aérien pour frapper l’Iran en échange de progrès dans les efforts de paix avec les Palestiniens.

Dans un entretien diffusé par la chaîne dimanche, Benny Gantz, l’ancien chef des armées récemment retraité, a laissé entendre qu’il avait personnellement empêché une action militaire contre l’Iran d’avoir lieu lors de son mandat de quatre ans.

Plus tôt lundi, un haut responsable voyageant avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le dirigeant d’Israël révélerait des détails de l’accord sur le nucléaire à venir avec l’Iran aux législateurs américains « non informés » lors de son discours controversé au Congrès mardi.

L’officiel, qui a parlé sous condition d’anonymat, a déclaré aux journalistes couvrant le voyage du Premier ministre qu’Israël en sait plus sur l’accord avec l’Iran que beaucoup de membres du Congrès.

« Nous connaissons de nombreux détails de l’accord, des détails dont nous avons l’impression que les membres du Congrès ignorent », a déclaré l’officiel selon le quotidien Haaretz.

Selon l’information que nous avons, l’accord qui prend actuellement forme laissera à l’Iran la possibilité de se doter de l’arme nucléaire si [l’Ayatollah Ali] Khamenei décide de le faire. »

L’officiel a déclaré que Netanyahu révélerait certains détails de l’accord lors de son discours devant les deux chambres mardi, selon le site d’information Ynet.