Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a justifié lundi les frappes israéliennes contre des cibles militaires syriennes, en représailles à un tir côté syrien qui a causé un mort. Yaalon a affirmé que le président syrien Bachar al-Assad était responsable de toutes les attaques émanant de son territoire.

« Le régime Assad voit maintenant qu’il est responsable de la zone sous son contrôle », a déclaré Yaalon. « Nous allons réagir de façon agressive et dure contre toute provocation et contre toute violation de notre souveraineté ».

L’armée israélienne a riposté dans la nuit suite à une attaque dimanche matin, qui a tué un garçon israélien de 15 ans, Mohamed Karkara, et blessé trois autres civils. L’aviation israélienne a ciblé neuf positions de l’armée syrienne, tuant plusieurs soldats syriens.

Un haut responsable militaire a noté lundi, toutefois, qu’Israël n’avait aucun intérêt à une escalade militaire le long de ses frontières nord, et cela alors que l’armée israélienne est en train de mener une opération de longue haleine en Cisjordanie visant conjointement à trouver trois jeunes Israéliens enlevés et à affaiblir le Hamas.

Le gouvernement syrien n’a pas officiellement réagi aux raids aériens israéliens.

Le jeune Mohamed Karkara, 15 ans, qui a été tué dans l’attaque, était de la ville de Arraba en Basse Galilée. Moshé Yaalon a exprimé sa tristesse suite à la mort de cet adolescent.