Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a rencontré jeudi le Premier ministre indien Narendra Modi à Delhi et a annoncé la fin de l’époque où les contrats de défense entre les alliés devaient être tenus secrets.

La visite de Yaalon, la visite officielle au plus haut niveau depuis que les pays ont établi des relations en 1992, marque une nouvelle étape importante dans le développement des relations bilatérales entre New Delhi et Jérusalem, de plus en plus liés ces dernières années par des liens de défense .

Yaalon et Modi ont discuté de questions de sécurité nationale lors d’une réunion à New Delhi, rapporte le site indien d’information ANI.

Yaalon a écrit jeudi sur Twitter que « L’Inde est un pays très important, et nous suivons avec une grande satisfaction les engagements et les actions du Premier ministre Modi, qui accompagne la très grande croissance de l’Inde. »

Les deux hommes ont également parlé brièvement, la veille, au pavillon d’Israël, lors d’une exposition majeure de défense à Bangalore, où Modi a fait la promotion de la production de l’industrie militaire locale.

La visite et l’exposition, qui devraient entraîner des contrats de défense de plusieurs milliards de dollars, a porté ses premiers fruits jeudi lorsqu’une société israélienne a signé un contrat « substantiel » avec une société indienne de la défense.

Des médias indiens lui ont demandé si la visite signifiait que les deux pays pourraient désormais signer ouvertement des accords de défense. Yaalon a répondu par l’affirmative.

« C’est ma première visite officielle », a affirmé Yaalon jeudi au Telegraph India.

« Les relations [entre Israël et l’Inde] se sont intensifiées après la rencontre [en septembre 2014] entre le Premier ministre Narendra Modi et Benjamin Netanyahu à New York. Nous assistons à des progrès continus et sommes en présence d’intérêts communs. »

Il a tweeté mercredi après sa rencontre avec son homologue indien que sa visite était « historique » et que les relations entre les deux appareils d’Etats dans le domaine de la défense était « excellentes ».