Le géant de l’Internet Yahoo a annoncé avoir l’intention d’acquérir une petite start-up israélienne nommée ClarityRay, qui développe des logiciels pour aider les éditeurs à identifier les annonces frauduleuses.

Alors que les dirigeants de Yahoo n’avaient pas révélé vendredi les détails de la transaction, les experts ont estimé que la société israélienne recevrait entre 15 et 25 millions de dollars, selon le journal The Marker.

ClarityRay, une petite société de six personnes, a été fondée en 2012, après avoir levé un demi-million de dollars auprès de l’entrepreneur israélien Saar Wilf, l’un des fondateurs des Fraudulent Sciences, une société qui a été vendue à PayPal pour 170 000 000 de dollars. La startup a décollé un an plus tard et a été rentable depuis.

« Notre vision a toujours été l’éco-système sécuritaire, conforme et durable pour les consommateurs, les éditeurs et les annonceurs, » a déclaré ClarityRay dans un communiqué publié sur son site Web peu de temps après la confirmation de l’acquisition.

Selon le communiqué, « nous avons aidé l’industrie de la publicité en ligne à identifier, mesurer et résoudre bon nombre d’obstacles invisibles qui l’inhibent. Nous avons apporté des solutions à un nombre incroyable de clients et nos découvertes sont devenues le standard de l’industrie. »

« Rejoindre Yahoo va nous permettre à présent d’utiliser cet élan et de franchir les prochaines étapes (ou plutôt, sauts) vers cette vision, et nous ne pouvions pas être plus heureux. Cette occasion unique dans une vie permet de placer notre technologie sur l’échelle de masse, de promouvoir l’impact et les idées avant-gardistes absolues dans notre domaine, tout en travaillant avec une équipe formidable qui partage notre passion. Nous sommes fiers d’appeler Yahoo ‘notre maison’. »

ClarityRay est la deuxième société israélienne à être achetée par Yahoo en juste quelques mois, après que RayV, qui se spécialise dans la technologie de streaming vidéo, ait conclu un accord de près de 40 millions de dollar avec le méga site web fin mai.

Yahoo, sous la direction de sa PDG Marissa Mayer, a beaucoup investi dans l’acquisition à travers le monde de petites entreprises de high tech, en particulier dans les start-ups axées sur le streaming vidéo.

De nombreuses grandes entreprises s’intéressent depuis plusieurs années aux start-ups israéliennes. Ainsi, Apple a annoncé samedi qu’il allait nommer cinq vice-présidents de la société, dont un Israélien.

Selon Ynet, Johnny Srouji, un Arabe israélien originaire de Haïfa, a rejoint Apple en 2008 après avoir terminé ses études au Technion. Il s’est spécialisé dans le développement de puces pour ordinateurs et tablettes, et continuera à superviser la production de puces de la société dans son nouveau poste.