Un an après la constitution du gouvernement Netanyahu III, un sondage publié samedi montre que Yair Lapid est le ministre le moins populaire. Toutefois, les taux d’approbation de la plupart de ses homologues sont relativement médiocres.

Le ministre des Finances arrive 23ème sur 23 dans un sondage réalisé par la deuxième chaîne avec un taux moyen d’approbation de 4,19 sur 10. Le membre du gouvernement le plus populaire est le ministre de la Défense Moshe Yaalon, même si ce dernier n’atteint qu’un score de 5,89.

En deuxième position, on retrouve le ministre de l’Éducation Shai Piron de Yesh Atid (le parti de Lapid) avec un score de 5,72, puis le ministre des Communications et de la Défense intérieure Gilad Erdan avec 5,27. Le ministre de l’Intérieur Gideon Saar prend la quatrième place avec 5,2. Il est suivi du ministre des Transports Yisrael Katz et de la ministre de la Justice Tzipi Livni, qui obtiennent respectivement 5,17 et 5,02.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu se place septième avec un score de 4,89. Il devance le ministre des Affaires Étrangères Avigdor Lieberman (4,88). Le ministre de l’Économie Naftali Bennett et le ministre du Tourisme Uzi Landau complètent le top 10 avec un score de 4,72.

Lapid est entré au gouvernement dans la foulée d’une campagne législative réussie, à l’issue de laquelle son nouveau parti a remporté 19 sièges à la Knesset, ce qui en fait le deuxième groupe au Parlement. Mais l’image publique du ministre s’est largement dégradée au cours des derniers mois.

Lapid a promis de combattre le coût de la vie, de faire baisser les prix de l’immobilier et d’améliorer l’état de l’économie. Mais de nombreuses de ses décisions ont suscité la colère des électeurs, dont certains se sont dits trompés. Fin 2013, un sondage classait Lapid comme l’homme politique le plus décevant de l’année.

Le sondage de la deuxième chaîne a été conduit par le groupe de recherche Shiluv Millward Brown sur un panel de 503 personnes et avec une marge d’erreur de 4,4 %.