Tout comme les États-Unis ont pourchassé Al-Qaïda et son fondateur, Oussama ben Laden, à la suite des attentats terroristes du 11 Septembre, Israël traquera les chefs de la branche armée du Hamas et des Brigades Ezzedine al-Qassam, a promis Yair Lapid, le ministre des Finances.

Dans une déclaration faite samedi après-midi, Lapid a déclaré : « Pour [Muhammad] Deif et son gang, je tiens à le dire clairement : tout comme les États-Unis ne se sont pas arrêtés avant d’avoir trouvé Ben Laden et de l’avoir éliminé, nous vous trouverons et vous traduirons en justice pour ce que vous avez fait contre les enfants d’Israël et de Gaza ».

Deif dirige les Brigades Ezzedine al-Qassam, et l’on estime qu’il supervise la stratégie militaire du Hamas dans le conflit en cours contre Israël.

Alors que la médiation égyptienne semblait dans l’impasse au Caire sur un cessez-le-feu permanent entre Israël et la bande de Gaza, Lapid a déclaré : « Nous avons accepté le cessez-le-feu à cinq reprises et cinq fois le Hamas l’a rompu, en mettant à feu des roquettes et en essayant de tuer nos enfants, tout en attachant ses propres enfants à l’autel et en les utilisant comme des boucliers humains ».

Au sujet des manifestations contre Israël qui ont eu lieu dans les grandes villes européennes et dans la capitale sud-africaine, Lapid a déclaré : « Le monde doit se poser la question : pourquoi le Hamas ne renonce-t-il pas au terrorisme ? Afin d’obtenir la paix et la réhabilitation [pour Gaza], le Hamas n’a besoin de faire qu’une chose, c’est de renoncer au terrorisme. Pourquoi est-ce qu’ils ne le font pas ? ».

En ce qui concerne les tirs de roquettes incessants sur les communautés du sud d’Israël, Lapid a affirmé : « Israël a la responsabilité de protéger ses citoyens. Le gouvernement d’Israël fera tout ce qui, sur le plan diplomatique ou militaire, permet d’assurer la paix et le calme pour les citoyens du Sud. »

Plus tôt au cours du week-end, Lapid s’est entretenu par téléphone avec le chef de la majorité du Sénat américain le sénateur Harry Reid, le remerciant pour le soutien du Sénat à Israël lors de l’opération « Bordure protectrice », ce qui, a-t-il expliqué, est un autre symbole de la profondeur de l’amitié et des relations stratégiques entre Israël et les États-Unis.

Il a également envoyé des lettres aux membres clés du Sénat et de la Chambre des représentants, les remerciant pour avoir permis le vote fournissant des fonds supplémentaires pour le système de défense antimissile Dôme de fer.

« Je vous écris pour vous remercier de votre soutien pour avoir fourni les 225 millions de dollars supplémentaires pour le système de défense antimissile Dôme de fer, qui s’est avéré crucial dans notre capacité à nous défendre contre les tirs de roquettes de Gaza », a écrit Lapid dans sa lettre.

« Ce projet de loi symbolise une fois de plus la profondeur de l’amitié et les relations stratégiques entre nos deux pays. Le peuple israélien a pu apprécier profondément le soutien du Sénat des Etats-Unis lors de l’opération Bordure protectrice. Ces jours ont été difficiles face à un ennemi qui ne se souciait aucunement de la vie de nos civils choisissant systématiquement la mort sur la vie » a-t-il ajouté.

« Nous devons maintenant commencer à regarder vers l’avant et mettre en œuvre la démilitarisation de la bande de Gaza dans le cadre d’un processus de croissance économique et de développement qui bénéficiera à la population de Gaza et à la population israélienne » a-t-il conclu.