Trois jours après la publication d’un sondage le plaçant au coude-à-coude avec le Likud, le parti Yesh Atid a demandé dimanche la dissolution de la Knesset et l’organisation d’élections anticipées.

Lapid a affirmé que le gouvernement actuel avait « cessé de travailler pour l’intérêt public ».

L’appel du parti centriste a eu lieu alors que la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu fait face à des désaccords internes brutaux sur un projet de loi visant à empêcher les avant-postes construits sur des terrains palestiniens privés d’être démantelés s’ils ont été construits avec l’aide de l’Etat.

« Les citoyens d’Israël méritent plus », pouvait-on lire à quatre reprises dans un communiqué de presse publié par le parti. Cette phrase pourrait être le précurseur d’un slogan électoral.

« Le gouvernement d’Israël est entièrement concentré sur ses propres abîmes politiques et n’importe quoi, sauf ce qui est important pour les citoyens d’Israël, a déclaré le parti. Il n’y a eu aucune discussion importante dans une institution gouvernementale quelconque sur la direction que prend le pays, que ce soit dans les domaines économiques, sociaux, diplomatiques ou sécuritaires. »