Yesh Atid appelle à de nouvelles élections
Rechercher

Yesh Atid appelle à de nouvelles élections

Le parti centriste accuse le gouvernement de ne plus “travailler pour l’intérêt public”

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Yair Lapid, député et président du parti Yesh Atid, pendant une réunion de faction à la Knesset, le 21 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yair Lapid, député et président du parti Yesh Atid, pendant une réunion de faction à la Knesset, le 21 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Trois jours après la publication d’un sondage le plaçant au coude-à-coude avec le Likud, le parti Yesh Atid a demandé dimanche la dissolution de la Knesset et l’organisation d’élections anticipées.

Lapid a affirmé que le gouvernement actuel avait « cessé de travailler pour l’intérêt public ».

L’appel du parti centriste a eu lieu alors que la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu fait face à des désaccords internes brutaux sur un projet de loi visant à empêcher les avant-postes construits sur des terrains palestiniens privés d’être démantelés s’ils ont été construits avec l’aide de l’Etat.

« Les citoyens d’Israël méritent plus », pouvait-on lire à quatre reprises dans un communiqué de presse publié par le parti. Cette phrase pourrait être le précurseur d’un slogan électoral.

« Le gouvernement d’Israël est entièrement concentré sur ses propres abîmes politiques et n’importe quoi, sauf ce qui est important pour les citoyens d’Israël, a déclaré le parti. Il n’y a eu aucune discussion importante dans une institution gouvernementale quelconque sur la direction que prend le pays, que ce soit dans les domaines économiques, sociaux, diplomatiques ou sécuritaires. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...