Vendredi, le Grand Rabbin sépharade, Yitzhak Yosef, a exhorté les Juifs à arrêter de tenter de se rendre au mont du Temple à Jérusalem afin de calmer les esprits après des semaines de violence et d’affrontements religieux au sujet du site.

« Nous avons besoin de mettre un terme aux incitations [à la violence] provoquées par les personnes qui vont au mont du Temple », a déclaré Yitzhak aux funérailles de l’adolescent de 17 ans, Shalom Baadani, qui a été sévèrement blessé lors de l’attaque terroriste de mercredi et est décédé des suites de ses blessures vendredi.

« Les Juifs ne doivent pas se rendre au mont du Temple et provoquer les terroristes arabes », a-t-il asséné. « Cela doit cesser… Ce n’est que de cette façon que le sang du peuple d’Israël cessera de couler ».

Yosef a réitéré sa conviction, que beaucoup de personnalités juives partagent, à savoir que le fait de se rendre au mont du Temple, le site le plus saint dans le judaïsme, est interdit par Dieu.

« Les rabbins de seconde zone ne peuvent pas discuter (les règles) des Sages d’Israël », assène Yosef.

L’étudiant d’une yeshiva, Shalom Badaani, était en chemin pour se rendre au mur Occidental lorsque Ibrahim al-Akary, 48 ans, a foncé sur des piétons dans une station de tramway près de la frontière entre Jérusalem-Est et Jérusalem-Ouest.

Badaani, un des neveux du célèbre rabbin, Shimon Baadani du parti Shas, a été sévèrement blessé à la tête et était soigné au centre médical d’Hassadah à Ein Kerem.

Il a succombé à ses blessures, portant ainsi à deux le nombre de personnes tuées dans cette attaque. Le président du parti Shas et l’ancien député Eli Yishai ont participé aux funérailles de Baadani.