Un haut responsable militaire israélien a affirmé jeudi que le mouvement terroriste palestinien Hamas avait joué un rôle dans les attaques menés par un groupe égyptien affilié à l’organisation Etat islamique (EI) mercredi dans le Nord-Sinaï, près de la bande de Gaza.

« Dans les dernières attaques (mercredi) le Hamas a apporté son soutien en armes et en logistique à des groupes qui soutiennent l’EI », a déclaré le général Yoav Mordechai dans un entretien en arabe à la chaîne Al-Jazeera, basée au Qatar.

Un groupe égyptien lié à l’EI a lancé mercredi une série d’attaques coordonnées particulièrement meurtrières contre les forces de sécurité égyptiennes dans le nord de la péninsule du Sinaï, frontalière de la bande de Gaza et d’Israël, qui ont ensuite dégénéré en intenses combats.

« Nous avons des exemples de commandants (de la branche armée) du Hamas qui ont activement pris part à ce type de soutien », selon un résumé en hébreu de l’interview, communiqué par les services du général.

« Wael Faraj, un chef dans la branche armée du Hamas, est revenu clandestinement et blessé du Sinaï vers la bande de Gaza », a dit le général Yoav Mordechai selon ce résumé.

« Abdallah Qishta, un instructeur militaire du Hamas, a entraîné des membres de ‘l’organisation Province du Sinaï' », selon le général, faisant référence au nom de branche égyptienne de l’EI.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n’a pas immédiatement réagi.

Le mouvement terroriste palestinien a été accusé par les autorités égyptiennes de soutenir les groupes armés qui ont multiplié les attaques dans le Sinaï contre les forces de sécurité égyptiennes depuis l’éviction par l’armée en juillet 2013 du président islamiste élu Mohamed Morsi.

L’armée égyptienne dit avoir détruit des centaines de tunnels utilisées pour passer clandestinement des terroristes, des marchandises et des armes entre la bande de Gaza et le Sinaï.