Le chef du Mossad a averti dimanche, durant une session d’informations sur la sécurité organisée dimanche à l’attention des ministres du Cabinet, qu’avec les défaites subies par le groupe terroriste de l’Etat islamique (EI), l’Iran et ses intermédiaires se précipitent pour reprendre ces territoires.

« Dans ces secteurs où la présence de Daesh se réduit, l’Iran œuvre à remplir le vide », a expliqué le chef du Mossad Yossi Cohen, utilisant l’acronyme arabe de l’EI.

Cohen a indiqué que, alors que l’EI a perdu le contrôle d’importantes pans de son territoire, l’Iran, depuis l’accord nucléaire de 2015, a connu « une croissance économique importante, et signé de nombreux accords de partenariats commerciaux », a annoncé le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répondu en estimant que la croissance de l’Iran était la preuve que l’accord était une erreur.