Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a officiellement nommé le diplomate de carrière Yuval Rotem en tant que directeur général du ministère des Affaires étrangères, quelques mois après qu’il a été nommé comme remplaçant temporaire du directeur sortant Dore Gold à la suite de sa soudaine démission.

Netanyahu a fait l’annonce jeudi lors de la cérémonie d’au revoir de Gold et du chef du personnel sortant du ministère Shimon Shapira.

Dans ses commentaires, le Premier ministre a déclaré que le ministère, longtemps perçu comme étant écarté des questions clefs de la diplomatie israélienne et de l’état, a joué un rôle critique dans la mise en place de la politique du gouvernement.

« Je suis reconnaissant pour la confiance que l’on a placée en moi », a déclaré Rotem dans un communiqué.

Rotem, 57 ans, a 30 ans de carrière dans la diplomatie et a servi comme ambassadeur d’Israël en Australie, consul général à Los Angeles et chef du personnel du ministère.

Il a servi comme directeur général du ministère depuis la démission surprise de Gold il y a trois mois.

En octobre, Gold avait déclaré, de manière inattendue, qu’il quittait son poste après seulement 16 mois.

Des articles dans les médias hébreux ont cité des officiels israéliens déclarant que Gold, originaire du Connecticut et un proche de longue date de Netanyahu, avait quitté son poste principalement parce qu’il était frustré d’être mis à l’écart de la plupart des questions importantes en matière de politique étrangère.

Gold avait rejeté ces affirmations, déclarant à l’époque et régulièrement depuis, que ses raisons de partir étaient entièrement personnelles, et qu’il soutenait, de tout son cœur, la politique étrangère de Benjamin Netanyahu.

Rotem a rejoint le corps diplomatique en 1985 et a été nommé pour la première fois au rang d’ambassadeur en 2003 par Netanyahu, qui était le ministre des Affaires étrangères de l’époque. Cela a fait de lui un des plus jeunes ambassadeurs d’Israël dans l’histoire.

Il a servi comme ambassadeur d’Israël en Australie et en Nouvelle Zellande entre 2007 et 2013. Pendant son mandat en Australie, Rotem a dû gérer les conséquences de l’assassinat de Mahmoud Al-Mabhouh, un des fondateurs de la branche armée du Hamas, dans une chambre d’hôtel à Dubaï. L’action a été attribuée aux agents du Mossad qui auraient utilisé de faux passeports étrangers, y compris ceux de citoyens australiens.

Dans un autre incident qui a mis à mal les liens diplomatiques, en 2013, des détails sont apparus sur le suicide, alors qu’il était en garde à vue, du citoyen australo-israélien Ben Zygier trois ans plus tôt pendant qu’il était détenu en Israël sous de graves accusations d’espionnage.

Zygier, un agent du Mossad qui aurait fait fuiter par inadvertance des noms d’autres agents au Moyen-Orient conduisant à leur arrestation, leur emprisonnement ou leur mort, était détenu à l’écart des médias et était connu comme le « Prisonnier X ».