Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg veut clairement mettre de la distance entre lui et le reste du monde. Plus tôt cette année, il avait dépensé 30 millions de dollars pour racheter les propriétés de ses voisins à Palo Alto afin de pouvoir contrôler qui vit près de lui et sa femme le Dr Priscilla Chan.

Maintenant, Forbes annonce que Zuckerberg a dépensé plus de 100 millions pour 3 km2 sur la côte nord de l’île d’Hawaï de Kauai. Fan de « l’Île au jardin » et déjà propriétaire de plusieurs appartements à Hawaï, la magnat d’Internet âgé de 30 ans a apparemment décidé vouloir une part importante de ce paradis tropical relativement isolé.

Zuckerberg aurait acheté deux parcelles de terres. La première est une ancienne plantation de sucre d’1,5 km2 qui inclut 200 mètres d’une plage cristalline avec une ferme biologique. La plage restera publique puisque la loi d’Hawaï stipule qu’aucun terrain de sable ne peut être privatisé.

La deuxième parcelle est un morceau de terre d’1,5 km2 à proximité de la plage de Pilaa. Le nouveau propriétaire a la permission d’y faire construire cinq maisons.

Pourtant, on présume que Zuckerberg n’est pas intéressé à développer son nouveau domaine. Il voudra sûrement construire une maison pour lui et sa famille, mais laissera le reste de la zone comme un tampon entre lui et le public curieux.

Alors que le génie de Facebook est toujours connu pour porter des T-shirt et des survêtements, il a fait du chemin depuis la modeste maison en location de Menlo Park qu’il considérait comme son « chez lui » il y a moins de dix ans.

Pourtant, toute la fortune de Zuckerberg n’est pas allée à la protection de sa vie privée. Il soutient des projets philanthropiques depuis longtemps. En réalité, lui et sa femme ont fait un don record de charité pour 2013 avec une donation d’1,3 milliard de dollars à la Fondation de la Communauté de la Silicon Valley.

Plus tôt cette semaine, on avait annoncé que le couple avait donné 25 millions de dollars pour combattre l’Ebola.