Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

11e semaine de manifestations pro-démocratie en Israël; Edelstein appelle au dialogue

Des partisans du parti Likud de Netanyahu ont jeté des œufs sur les manifestants à Or Akiva ; Un certain nombre d’Israéliens bédouins ont rejoint les manifestations

  • Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le samedi 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
    Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le samedi 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
  • Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, au carrefour de Karkur, le 18 mars 2023. (Crédit : Police israélienne)
    Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, au carrefour de Karkur, le 18 mars 2023. (Crédit : Police israélienne)
  • Des Israéliens protestent contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
    Des Israéliens protestent contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
  • Des manifestantes soutenant les droits des femmes déguisées en personnages de la série télévisée The Handmaid's Tale assistent à une manifestation à Tel Aviv le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
    Des manifestantes soutenant les droits des femmes déguisées en personnages de la série télévisée The Handmaid's Tale assistent à une manifestation à Tel Aviv le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
  • Des Israéliens protestant contre la refonte judiciaire prévue par le gouvernement israélien, à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des Israéliens protestant contre la refonte judiciaire prévue par le gouvernement israélien, à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants défilent lors d'un rassemblement contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
    Des manifestants défilent lors d'un rassemblement contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
  • Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
    Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Jalaa marey / AFP)
  • Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des manifestants se rassemblent contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des manifestants rassemblés contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
    Des manifestants rassemblés contre le projet de loi controversé de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 18 mars 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
  • Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le samedi 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
    Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refonte du système judiciaire israélien, à Tel Aviv, Israël, le samedi 18 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)

Des milliers de manifestants à travers Israël sont sortis samedi dans la rue pour la 11e semaine consécutive contre un projet de loi du système judiciaire controversé, soutenu par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Selon les médias locaux, des manifestations ont eu lieu dans plus de 100 autres villes et villages, dont Haïfa (nord), Jérusalem et Beer Sheva (sud).

La société israélienne Crowd Solutions estime que quelque 175 000 manifestants sont présents au principal rassemblement à Tel-Aviv, selon la Treizième chaîne. Crowd Solutions indique que 85 000 autres sont rassemblés dans d’autres villes du pays, portant le nombre total de manifestants à environ 260 000. À Jérusalem, environ 10 000 personnes sont rassemblées devant la résidence du président, selon des médias en hébreu.

Sur la place Dizengoff, à Tel-Aviv, des milliers de personnes ont agité des drapeaux bleu et blanc, aux couleurs d’Israël, ainsi que celui arc-en-ciel de la communauté LGBT+, selon un journaliste de l’AFP sur place.

La foule a ensuite défilé en coupant la circulation automobile dans le centre-ville, scandant des slogans comme « Sauvez la démocratie ! »

« Je suis inquiète, non pas pour moi-même mais pour mes filles et mes petits-enfants (…) nous voulons qu’Israël reste démocratique et libéral, juif bien sûr, mais libéral, et nous sommes très inquiets que (le pays) devienne une dictature », a confié à l’AFP Naama Mazor, 64 ans, retraitée venue depuis la ville d’Herzliya, au nord de Tel-Aviv. « Nous sommes ici pour manifester jusqu’au bout, et nous espérons que cela se finira bien », a-t-elle ajouté.

La police a déclaré avoir arrêté un homme de 57 ans qui aurait percuté avec sa voiture un groupe de manifestants à Herzliya. Un manifestant a été légèrement blessé et emmené au centre médical Meir à Kfar Saba, selon la police.

Pour Sagiv Galan, 46 ans, le gouvernement « essaie de détruire les droits civils, les droits des femmes, les droits des LGBT+ et tout ce pour quoi la démocratie se bat ».

Selon la police, un homme de 24 ans a été arrêté pour avoir conduit une moto sur un groupe de manifestants à Givatayim (centre). Il est soupçonné d’agression et de menaces. Aucun des manifestants n’a été blessé.

Dans le nord d’Israël, la police a utilisé des canons à eau contre les manifestants qui bloquaient la Route 65 à la jonction de Karkur. Un communiqué de la police indiquait que la manifestation avait été jugée « illégale » et qu’en réponse, elle avait eu recours à des moyens de dispersion de foule. Sept personnes ont été arrêtées.

Des partisans du parti Likud de Netanyahu ont jeté des œufs sur les manifestants dans la ville d’Or Akiva, selon le site d’information Ynet. Les pro-Netanyahu ont crié aux manifestants « Anarchistes, seulement Bibi », faisant référence à Netanyahu par son surnom. La police a déclaré que des agents avaient arrêté trois personnes sur les lieux pour avoir lancé des œufs.

Plusieurs militants de droite, dont certains masqués, ont été vus faire face à des manifestants à Tel Aviv. Des images publiées par un journaliste de Haaretz montrent des policiers en train de repousser l’un des hommes masqués loin de la foule.

Un certain nombre d’Israéliens bédouins ont rejoint les manifestations au carrefour de Hura dans le sud d’Israël. Aux côtés de plusieurs Israéliens juifs, le groupe tenait des pancartes où l’on pouvait lire « C’est notre maison à tous » et « Droits égaux et démocratie pour nous tous ».

S’adressant aux manifestants réunis dans la ville d’Ashdod (sud), le chef de l’opposition Yaïr Lapid a déclaré que le gouvernement « ne souhaite ni négociations ni compromis. » « Ils veulent aller de l’avant avec ce (projet de) loi et transformer Israël en un Etat non-démocratique. »

Le député du Likud Yuli Edelstein a appelé en milieu de soirée à geler la refonte judiciaire afin de tenir des pourparlers avec ses opposants. S’adressant aux informations de la Treizième chaîne, Edelstein a déclaré que le gouvernement devrait « s’arrêter pour parler ».

« Vraiment, nous aurions pu le faire il y a un moment pour plusieurs raisons. Non seulement pour donner une chance au dialogue, mais aussi pour ne pas alimenter les protestations », a-t-il souligné.

« Si vous dites toujours : ‘Nous n’arrêterons pas, pas même un instant, et nous adopterons la réforme telle quelle’, vous ne faites que contribuer à alimenter de plus en plus les manifestations », a ajouté Edelstein.

La semaine dernière, Edelstein a été sanctionné par le Likud après avoir manqué deux votes clés liés à la réforme controversée.

Le député Yuli Edelstein, assistant à une réunion du Likud, à la Knesset, le 23 mai 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Culture et des Sports, Miki Zohar (Likud), a déclaré que le gouvernement devrait montrer plus de volonté dans son désir d’aboutir à un compromis.

S’adressant aux informations de la Douzième chaîne, le ministre a déclaré que « la réforme est nécessaire, c’est la bonne chose à faire, mais nous ferons des compromis pour que ce soit bon pour le peuple d’Israël ». « Si nous continuons à avoir la tête dans le sable et que le fossé [sociétal] s’approfondit, ce sera l’État d’Israël qui sera blessé », a-t-il prédit.

Il s’agit de la 11e semaine consécutive de manifestations contre ce projet de réforme, annoncé début janvier, et qui comprend l’introduction d’une clause « dérogatoire » permettant au Parlement d’annuler à la majorité simple une décision de la Cour suprême.

Cette réforme vise à accroître le pouvoir des élus sur celui des magistrats. Selon ses détracteurs, elle met en péril le caractère démocratique de l’Etat d’Israël et pourrait aider à casser une éventuelle condamnation de Netanyahu, jugé pour corruption dans plusieurs affaires.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

Netanyahu et ses alliés assurent que la réforme est nécessaire pour rétablir un rapport de force équilibré entre les élus et la Cour suprême, qu’ils jugent politisée. Plusieurs dispositions ont déjà été adoptées en première lecture au Parlement.

Le président israélien Isaac Herzog a présenté mercredi une ébauche de compromis sur le projet de réforme, acceptée par les dirigeants des partis d’opposition mais immédiatement rejeté par la coalition au pouvoir.

« Celui qui pense qu’une guerre civile est impossible n’a pas idée à quel point nous en sommes proches (…) mais je ne laisserai pas faire », avait déclaré M. Herzog mercredi, ajoutant être convaincu que « la majorité des Israéliens veulent un compromis ».

Jeudi, lors d’une visite à Berlin, Netanyahu a dit être « attentif » aux manifestations contre le projet, mais toujours déterminé à « apporter quelque chose qui corresponde au mandat » reçu lors des élections de novembre ayant permis son retour au pouvoir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.