Israël en guerre - Jour 219

Rechercher

6 militants pro-implantations arrêtés au passage d’Erez après un événement pour Shabbat

Ces militants font partie d'une initiative ultra-nationaliste pour la reconstruction des implantations juives à Gaza suite aux atrocités du 7 octobre

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Des militants des implantations organisent un événement de Shabbat au point de passage d'Erez, à la frontière entre Israël et le nord de Gaza, le 16 mars 2024. (Avec l'aimable autorisation de Shavei Aza et de Retour à la maison)
Des militants des implantations organisent un événement de Shabbat au point de passage d'Erez, à la frontière entre Israël et le nord de Gaza, le 16 mars 2024. (Avec l'aimable autorisation de Shavei Aza et de Retour à la maison)

Six militants des implantations israéliennes ont été interpellés, vendredi soir, lors d’un dîner de Shabbat organisé tout près du point de passage d’Erez vers Gaza, pour demander la réinstallation d’Israël dans la bande de Gaza.

Les six personnes interpelées – tous des hommes – font partie d’un groupe d’une cinquantaine d’activistes, qui ont participé à l’événement et sont liés à une initiative ultranationaliste favorable à la restauration des implantations juives à Gaza.

L’événement a été organisé par deux groupes, Shavei Aza et Back to Home, toutes deux favorables au retour des Israéliens à Gaza.

Les six individus, interpelés pour être entrés dans une zone militaire d’exclusion, ont comparu devant le tribunal de première instance de Beer Sheva, samedi soir, et ont été remis en liberté sous caution.

Selon les organisateurs, le reste du groupe, soit cinq familles et plusieurs dizaines de jeunes, a passé « un Shabbat très réussi et rempli de sens » dans un petit campement du complexe d’Erez.

« Nous n’avons aucune raison de nous trouver au Moyen-Orient si nous ne renforçons pas notre lien avec la Terre d’Israël », a déclaré Yair Harel Ben Baruch de Shavei Aza.

Des militants des implantations érigent des structures de fortune dans le complexe frontalier d’Erez menant d’Israël au nord de Gaza, en territoire israélien, le 29 février 2024. (Avec l’aimable autorisation de Nachala Settlement Movement)

« Nous pensons que la Terre d’Israël appartient au peuple juif, que Gaza fait partie de la Terre d’Israël. Nous voulons reconstruire le temple et nous croyons que la vision des prophètes est vraie », a-t-il poursuivi.

Ben Baruch a également affirmé que la reconstruction des implantations juives à Gaza, loin de l’affecter, améliorerait en fait la sécurité israélienne, estimant que les retraits territoriaux de Gaza et du Sud-Liban avaient renforcé les groupes terroristes.

Par voie de communiqué publié dimanche matin, le groupe d’activistes a expliqué manifester contre la perspective de permettre aux Gazaouis déplacés du nord du territoire de rentrer chez eux, affirmant qu’une telle décision mettrait en danger les soldats israéliens déployés là-bas et « tournerait également en dérision la conquête du nord de la bande de Gaza pour laquelle nos soldats héroïques ont fait de grands sacrifices ».

En février dernier, plusieurs dizaines de militants des implantations participant à une marche organisée par le groupe radical Nachala pro-implantation avaient forcé le poste de contrôle d’Erez. Certains avaient construit une structure de fortune, symbole d’une nouvelle implantation, de l’autre côté du mur de béton du point de passage d’Erez, mais toujours en territoire israélien. Neuf autres militants avaient pénétré dans Gaza et parcouru près de 500 mètres avant d’être arrêtés par l’armée israélienne et ramenés en Israël.

Ces militants ont été traduits en justice devant le tribunal de première instance de Beer Sheva, mais aucune charge n’a été retenue contre eux.

Ben Baruch était l’un de ces activistes qui ont fait irruption à Erez et construit cette structure de fortune. Il s’est vu délivrer une ordonnance restrictive de trois mois lui interdisant de se rendre dans le secteur.

Des militants des implantations lors d’une conférence à Jérusalem pour promouvoir la construction d’implantations juives à Gaza montent sur scène pour rejoindre les groupes désireux d’établir six nouvelles implantations dans l’enclave côtière, le 28 janvier 2024. (Avec l’aimable autorisation du mouvement d’implantation de Nachala)

Nachala a organisé un grand rassemblement à Jérusalem, en janvier, auquel ont participé plusieurs milliers de militants, qui lui ont permis de faire part de ses projets de construction de six nouvelles implantations dans la bande de Gaza grâce au travail de groupes de résidents dévoués, un pour chaque site.

Onze ministres et 15 députés de la coalition ont participé à cette conférence et se sont engagés à rétablir des implantations, le ministre ultra-nationaliste de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, militant en faveur de l’émigration « volontaire » des Gazaouis hors du territoire, et le ministre des Communications, Shlomo Karhi, du Likud, se disant favorable au déplacement forcé de Palestiniens en-dehors de Gaza.

Les trois membres du cabinet de guerre – le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le ministre Benny Gantz – ont nié la possibilité de rétablir des implantations israéliennes à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.