Aider la police de Miami à définir les actes antisémites
Rechercher

Aider la police de Miami à définir les actes antisémites

Bal Harbour était devenu la première grande municipalité à adopter une mesure anti-BDS

Une croix gammée tagguée sur une voiture dans un quartier majoritairement juif de Boca Raton, en Floride, le 12 février 2017. (Crédit : capture d'écran 7News Miami)
Une croix gammée tagguée sur une voiture dans un quartier majoritairement juif de Boca Raton, en Floride, le 12 février 2017. (Crédit : capture d'écran 7News Miami)

Le conseil municipal d’un village de Miami a adopté une ordonnance qui aide à définir et à enquêter sur les actes antisémites en tant que crimes de haine.

Le conseil municipal de Bal Harbour a adopté cette ordonnance à l’unanimité. C’est la toute première de ce type dans une municipalité, a rapporté le Miami Herald.

L’ordonnance a été approuvée par ce conseil constitué de cinq membres le 13 décembre et a été immédiatement mise en vigueur.

Elle permet aux agents de police de déterminer la motivation antisémite d’un crime et d’enquêter dessus en tant que violation de l’ordonnance, en plus des lois fédérales et d’Etat qui régissent les crimes de haine.

Bal Harbour, Floride (Crédit : CC BY-SA 3.0, Elmschrat, Wikipedia)

Le maire Gabriel Groisman, qui a œuvré à faire approuver cette mesure, a expliqué au Miami Herald que parce qu’il n’existe pas de définition codifiée de l’antisémitisme, les départements de la police de tous les Etats-Unis rencontrent d’importantes difficultés à identifier et à enquêter sur les crimes de haine.

La nouvelle ordonnance du village souligne la définition de 2010 de l’antisémitisme apportée par le Département d’Etat, mais offre la possibilité aux forces de l’ordre de déterminer elles-mêmes de la catégorisation d’un incident en tant que crime de haine.

Tandis qu’il n’y a pas eu d’actes antisémites récents à Bal Harbour, un village de 3 000 habitants, il y en a eu plusieurs dans les municipalités avoisinantes. Le village accueille également un grand nombre de familles juives.

Au mois de décembre 2015, le village est devenu la première importante municipalité à adopter une ordonnance contre le mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) anti-israélien. Plus de 20 Etats américains ont adopté une telle législation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...