Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Apple va réparer un « bug » qui associe le drapeau palestinien à Jérusalem sur les iPhone

Le géant américain des technologies a déclaré avoir connaissance d'un "bug informatique", mais une journaliste souligne qu'Apple n'admettrait pas qu'il s'agit d'un acte intentionnel de la part d'un ou de plusieurs employés

Vue du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, depuis l'observatoire du mont des Oliviers, le 25 février 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Vue du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, depuis l'observatoire du mont des Oliviers, le 25 février 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Apple a indiqué jeudi être au courant d’un bug informatique sur les iPhone signalé par des utilisateurs: quand ils cherchent un émoticône pour illustrer un message, l’entrée « Jérusalem » donne comme résultat le drapeau palestinien.

Sollicité par l’AFP, le géant américain des technologies a déclaré avoir connaissance d’un bug informatique dans l’outil de recherche d’émoticônes du clavier de l’iPhone.

L’entreprise a précisé qu’il ne s’agit pas d’un comportement intentionnel et qu’une correction sera effectuée dans la prochaine mise à jour d’iOS, le système d’exploitation des appareils mobiles d’Apple.

Le problème a notamment été rapporté par Rachel Riley, une présentatrice de télévision britannique, dans un message sur X (ex Twitter) adressé à Apple et Tim Cook, le patron du groupe.

« Depuis que j’ai mis à jour mon téléphone, quand je tape la capitale d’Israël, Jérusalem, on me propose l’émoticône du drapeau palestinien. (…) Vous trouverez ci-dessous une liste (non exhaustive) de capitales qui ne proposent pas le drapeau de leur pays, et encore moins le mauvais », a-t-elle écrit mardi.

« Faire preuve de deux poids deux mesures à l’égard d’Israël est une forme d’antisémitisme, qui est lui-même une forme de racisme à l’égard du peuple juif », a-t-elle ajouté, signant « Sincèrement, une femme juive préoccupée par la montée mondiale de l’antisémitisme. »

 

 

Mercredi soir elle a pris note de la réponse d’Apple, mais a fait part de ses doutes.

« L’entreprise affirme que ce n’est pas intentionnel et que le problème sera résolu. À mon avis, une multinationale comme Apple ne voudrait de toute façon pas admettre publiquement qu’il s’agit d’un acte intentionnel de la part d’un ou de plusieurs employés, d’où la description du ‘bug’, mais j’espère qu’au moins en interne, les responsables ne travailleront plus pour l’entreprise », a-t-elle écrit.

En ligne et dans la vie réelle, de nombreuses associations et personnalités alertent au sujet d’un regain d’antisémitisme depuis l’attaque terroriste sanglante sans précédent du Hamas en Israël le 7 octobre et la guerre qui s’est ensuivie.

Aux Etats-Unis, principaux alliés d’Israël, le président Joe Biden fait très régulièrement face à des manifestants qui agitent des drapeaux palestiniens lors de ses apparitions publiques et l’accusent de soutenir un « génocide ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.