Capitole: Pelosi bouleversée par l’image du ‘punk’ en tee-shirt Auschwitz
Rechercher

Capitole: Pelosi bouleversée par l’image du ‘punk’ en tee-shirt Auschwitz

En annonçant la désignation de Russel Honoré, général à la retraite, à la tête d'une enquête indépendante, la présidente a dit avoir été frappée de voir les émeutiers antisémites

Robert Keith Packer pendant l'assaut du Capitole, le 6 janvier, et en prison en Virginie, le 13 janvier 2013. (Capture d'écran : Twitter/Western Tidewater Regional Jail)
Robert Keith Packer pendant l'assaut du Capitole, le 6 janvier, et en prison en Virginie, le 13 janvier 2013. (Capture d'écran : Twitter/Western Tidewater Regional Jail)

WASHINGTON (JTA) — La présidente de la Chambre américaine, Nancy Pelosi, a expliqué que l’apparition d’un homme portant un sweat-shirt « Camp Auschwitz » pendant des émeutes au Capitole, la semaine dernière, avait été l’un des facteurs ayant entraîné chez elle la détermination de mener un réexamen susceptible de déboucher sur une procédure d’impeachment.

« Il y a eu des images tellement nauséabondes mais un homme, cet homme avec ce tee-shirt qui portait l’inscription d’Auschwitz — d’Auschwitz ! », s’est exclamée Pelosi, représentante démocrate de Californie, vendredi, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé qu’elle avait fait appel au général à la retraite Russel Honoré pour mener un examen de l’assaut meurtrier du Capitole, le 6 janvier.

« Voir ce punk avec son tee-shirt et son antisémitisme affiché, qui a revendiqué sa participation à un raid suprématiste blanc sur le Capitole, exige de nous […] de faire endosser leurs responsabilités à ceux qui ont organisé cet assaut et incité à le faire », a-t-elle continué.

L’homme en tee-shirt a depuis été arrêté.

Pelosi a expliqué que l’enquête de Honoré, qui avait été salué pour le travail de secours qu’il avait fourni, en 2005, après le passage de l’ouragan Katrina, pourrait entraîner la formation d’une commission au Congrès – du même type que celle qui s’était penchée sur les attentats du 11 septembre – qui serait chargée d’enquêter sur les émeutes et sur leurs origines.

La présidente de la Chambre Nancy Pelosi, représentante démocrate de Californie, lors d’une conférence de presse au Capitole, le 15 janvier 2021. (Crédit : AP/J. Scott Applewhite)

Des milliers de manifestants qui s’étaient réunis, le 6 janvier à Washington, pour protester contre la confirmation officielle au Congrès de la victoire de Joe Biden lors des élections présidentielles, avaient été encouragés par le président Donald Trump à marcher vers le Capitole.

Trump continue à revendiquer la victoire lors du scrutin, affirmant que ce dernier a été entaché de fraude.

Des centaines de personnes avaient alors pris d’assaut le Capitole, attaquant les policiers et se livrant à des actes de destruction. Au moins cinq personnes sont mortes dans ces émeutes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...