Césarée : des hélicos de l’armée de l’air localisent des parapentistes
Rechercher

Césarée : des hélicos de l’armée de l’air localisent des parapentistes

Les pilotes de parapente motorisés n'avaient pas établi de plan de vol ni averti les autorités de la circulation aérienne comme l'exige la loi

Illustration. Un parapente survole le nord d'Israël le 18 février 2017. (Nati Shohat/Flash90)
Illustration. Un parapente survole le nord d'Israël le 18 février 2017. (Nati Shohat/Flash90)

Deux hélicoptères appartenant à l’armée israélienne ont décollé pour intercepter deux parapentes motorisés non-identifiés découverts alors qu’ils survolaient la ville côtière israélienne de Césarée dans la matinée de dimanche.

Après s’être initialement inquiétés d’une menace possible à la sécurité, les responsables ont découvert que les pilotes étaient des civils israéliens qui n’avaient pas averti les autorités concernées de leur plan de vol.

L’armée israélienne a transmis le dossier pour enquête à la police pour violation présumée des lois du trafic aérien. L’incident n’a pas fait de blessés.

Au mois d’octobre, un parachutiste qui pilotait un parapente motorisé était entré dans l’espace aérien d’une base de l’aviation militaire israélienne, volant à une dangereuse proximité d’un avion-chasseur alors qu’il était en train de décoller.

Le parapentiste avait pénétré cet espace aérien sans coordonner son vol avec l’armée ou avec les autorités civiles.

L’armée n’avait pas précisé la base impliquée dans l’incident, disant seulement qu’elle se trouvait « au centre du pays ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...