Chrome supprime une extension utilisée par les antisémites pour repérer les juifs
Rechercher

Chrome supprime une extension utilisée par les antisémites pour repérer les juifs

L’extension “Coincidence Detector” surlignait automatiquement des noms juifs, dont ceux de Bernie Sanders et Benjamin Netanyahu

La page sur Israël du site FeelTheBern.org vue sur Google Chrome quand l'extension "Coincidence Detector" est activée. (Crédit : capture d'écran)
La page sur Israël du site FeelTheBern.org vue sur Google Chrome quand l'extension "Coincidence Detector" est activée. (Crédit : capture d'écran)

Le navigateur de Google, Chrome, avait apparemment supprimé vendredi une extension utilisée par des suprémacistes blancs pour identifier et harceler les juifs sur la Toile. Un lien vers la page de l’extension menait à un message d’erreur et informait ainsi les utilisateurs : « Objet non trouvé. Cet objet a pu être supprimé par son auteur. »

Comme l’annonçait Mic jeudi, l’extension de Chrome mettait en évidence les noms juifs en les entourant de multiples parenthèses, ce que la « droite alternative », une frange conservatrice du mouvement nationaliste blanc, appelle un « (((écho))) ». Le « détecteur de coïncidence » était disponible gratuitement sur la librairie de Google Chrome.

La description du produit affirmait qu’il « peut vous aider à détecter des coïncidences totales sur qui a été impliqué dans certains mouvements politiques et dans des empires médiatiques ». Il y avait même un onglet de suggestion pour soumettre des noms juifs à ajouter à l’algorithme.

Chrome permet à tous les développeurs de créer et d’ajouter une extension à sa librairie, et propose des instructions étape par étape pour réussir le processus.

L’extension, mise à jour jeudi pour la dernière fois, avait été utilisée par 2 518 personnes et avait reçu une note de cinq étoiles (avec 94 critiques).

Mais malgré la réception enthousiaste, la performance de l’extension était parfois incohérente.

Dans de nombreux cas – 8 771 précisément – l’extension entourait avec des parenthèses les prénoms et noms juifs, trois parenthèses étant standard. Les exemples comprennent le sénateur Bernie Sanders, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le chanteur Bob Dylan et le journaliste Jeffrey Goldberg.

Mais dans d’autres cas, c’était seulement le nom de famille, comme pour l’acteur Seth Rogen et l’auteur Roger Cohen. Et certains juifs importants n’étaient pas du tout repérés, comme la journaliste Julia Ioffe, qui a néanmoins été récemment inondée de menaces antisémites après avoir écrit un article sur Melania Trump, l’épouse du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump.

Au même moment, l’extension identifiait certaines personnes non juives. Comme l’avait correctement indiqué un utilisateur, Steven Lewis, dans la page de suggestion, le nom du manager des Los Angeles Dodgers Dave Roberts est entouré de parenthèses, alors qu’il n’est pas juif. (Il y a probablement un Dave Roberts juif quelque part.)

Alors que l’extension se concentrait principalement sur les noms, les termes comme « juifs » et « Holocauste » n’étant pas ciblés, une exception notable était « Israël », modifié en « (((Notre Meilleur Allié))) ».

Voici la liste complète des personnes ciblées par Coincidence Detector, selon l’auteur Joe Veix, qui s’est plongé dans le code de l’extension.

https://twitter.com/joeveix/status/738465757558759424?ref_src=twsrc^tfw

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...