Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Des bar-mitsva en chaîne au mur Occidental

Quelque 87 survivants de la Shoah et plus de 100 orphelins ont fêté leur bar-mitsva collectivement au Kotel

Image illustrant un survivant de l'Holocauste célébrant tardivement sa bar-mitsva à Jérusalem (Crédit : Flash90)
Image illustrant un survivant de l'Holocauste célébrant tardivement sa bar-mitsva à Jérusalem (Crédit : Flash90)

Un groupe de 87 personnes âgées ont célébré tardivement leur bat et bar-mitsva au mur Occidental à Jérusalem lundi.

Il s’agissait, pour la plupart, de survivants de l’Holocauste qui n’avaient pas pu célébrer leur entrée dans le monde adulte juif pendant la guerre, a indiqué le quotidien Yedioth Aharonoth.

« À cause de ce qui nous est arrivé, je ne crois en rien et je ne vais plus la synagogue, ni même ne prie, » a révélé Yaakov Eckstein, âgé de 80 ans, au journal. Il a ajouté que les prières au Kotel étaient les premières qu’il a récitées depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’événement était organisé par plusieurs bénévoles du Magen David Adom [la Croix-Rouge israélienne] originaires de la ville de Holon, située au sud de Tel Aviv. La plupart des survivants de l’Holocauste vivent dans cette ville.

Le chef du Magen David Adom, Eli Bin, a affirmé que c’était un honneur pour lui de pouvoir faciliter la cérémonie de masse. Il espère qu’elle pourra apaiser les mémoires « d’enfances perdues » des survivants.

Le même jour, 133 orphelins ont célébré ensemble leur bar-mitsva au mur Occidental, selon Israel National News. Les orphelins, sponsorisés par le mouvement Loubavitch (Chabad), ont reçu des téfillines, ou phylactères, et ont été appelés à lire la Torah.

Les garçons « n’ont pas de père, et le père joue un rôle important à la synagogue, » ils éludent donc souvent la cérémonie.

Mais « célébrer leur bar-mitsva avec d’autres enfants dans la même situation qu’eux les encourage et leur redonne l’envie de le faire, » explique Scholom Duchman, le directeur international de l’organisation caritative Colel Chabad.

Le programme éducatif de Chabad, initié dans les années 1990, aidait les enfants russes fraîchement arrivés en Israël.

L’organisation a ensuite orienté son attention vers les orphelins et compte actuellement quelque 800 élèves, indique Duchman.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.