Des milliers de Turcs ont manifesté à Istanbul après la crise au mont du Temple
Rechercher
'Israël comprend la force'

Des milliers de Turcs ont manifesté à Istanbul après la crise au mont du Temple

"Nous voulons montrer à nos frères musulmans que nous les soutenons", a déclaré un manifestant

Des milliers de Turcs ont manifesté à Istanbul après la crise au mont du Temple à Istanbul, le 30 juillet 2017 (Crédit : AFP / YASIN AKGUL)
Des milliers de Turcs ont manifesté à Istanbul après la crise au mont du Temple à Istanbul, le 30 juillet 2017 (Crédit : AFP / YASIN AKGUL)

Plusieurs milliers de sympathisants d’un parti conservateur turc ont manifesté dimanche à Istanbul contre les mesures sécuritaires prises par Israël à Jérusalem au mont du Temple et marquer leur « soutien » aux Palestiniens, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La Turquie a fait part de sa colère lorsqu’Israël a décidé la mise en place de mesures de sécurité aux entrées du mont du Temple, après une attaque meurtrière ayant coûté la vie à deux policiers israéliens le 14 juillet.

De nombreuses manifestations et des heurts meurtriers entre forces israéliennes et manifestants palestiniens ont suivi. Confronté aux manifestations et à de fortes pressions internationales, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a finalement reculé en deux temps, annonçant d’abord le retrait des détecteurs de métaux puis jeudi de toutes les nouvelles mesures de sécurité mises en place le 16 juillet.

Mais la colère n’a pas diminué en Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan jugeant que le retrait des détecteurs de métaux n’était « pas suffisant ».

La manifestation de dimanche dans la métropole turque était organisée par le Parti du Bonheur (Saadet) sur les bords de la mer de Marmara avec comme slogan : « Israël comprend la force ».

« Nous voulons montrer à nos frères musulmans que nous les soutenons », a déclaré un manifestant, Sadik Sen.

Aucun haut responsable gouvernemental n’était visible au milieu des manifestants, dont de nombreux brandissaient des drapeaux turcs et palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...