Israël en guerre - Jour 146

Rechercher
En direct

433 cas du COVID-19 en Israël ; fermeture des frontières/écoles ultra-orthodoxes

Une école ultra-orthodoxe de 200 personnes fermée; 3 MDS de shekels de perte prévus pour les free-lancer ; 1er acte d’accusation déposé contre un homme qui a violé une quarantaine

  • Un secouriste du Magen David Adom portant une tenue de protection contre le coronavirus arrive pour tester un patient présentant des symptômes de Covid-19, à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Un secouriste du Magen David Adom portant une tenue de protection contre le coronavirus arrive pour tester un patient présentant des symptômes de Covid-19, à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des passagers dans le tramway de Jérusalem, le 17 mars 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
    Des passagers dans le tramway de Jérusalem, le 17 mars 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
  • Le kit de test pour les travailleurs de Magen David Adom pour un patient présentant des symptômes de COVID-19 (coronavirus), à Jérusalem le 17 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Le kit de test pour les travailleurs de Magen David Adom pour un patient présentant des symptômes de COVID-19 (coronavirus), à Jérusalem le 17 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Un travailleur de Magen David Adom portant des vêtements de protection contre le coronavirus arrive pour tester un patient présentant des symptômes de COVID-19 (coronavirus), à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : David Sindell/Flash90)
    Un travailleur de Magen David Adom portant des vêtements de protection contre le coronavirus arrive pour tester un patient présentant des symptômes de COVID-19 (coronavirus), à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : David Sindell/Flash90)
  • Un nouveau service au centre médical Assuta à Ashdod pour les personnes infectées par le Coronavirus, 16 mars 2020. (Crédit : Flash90)
    Un nouveau service au centre médical Assuta à Ashdod pour les personnes infectées par le Coronavirus, 16 mars 2020. (Crédit : Flash90)
  • Des secouristes du Magen David Adom portant une tenue de protection contre le nouveau coronavirus arrivent pour tester un patient présentant des symptômes de Covid-19, à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Des secouristes du Magen David Adom portant une tenue de protection contre le nouveau coronavirus arrivent pour tester un patient présentant des symptômes de Covid-19, à Jérusalem, le 16 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

Coronavirus : plus de 8 700 morts recensés dans le monde

Le nouveau coronavirus a fait au moins 8 784 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, mercredi à 18h30 GMT.

Plus de 209 500 cas d’infection ont été détectés dans 150 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24 heures sont l’Italie avec 475 nouveaux morts, l’Iran (147) et l’Espagne (107).

Deux premiers décès du coronavirus au Pakistan

Le Pakistan a enregistré mercredi ses deux premiers décès liés au nouveau coronavirus, un homme de 50 ans récemment revenu du pèlerinage de La Mecque et un trentenaire ayant séjourné à Dubaï, a annoncé le ministre de la Santé de la province où ils sont morts.

Le nombre de malades du Covid-19 a été quasiment multiplié par huit en quatre jours, pour passer à 241, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

La crainte d’une contamination massive est grande au Pakistan, pays frontalier de la Chine, qui a vu naître le nouveau coronavirus, et de l’Iran, qui faisait état mercredi de 1 192 morts et plus de 17 000 infectés.

Les répercussions s’annoncent dramatiques car le système de santé pakistanais est défaillant après des décennies de sous-investissement. Le Pakistan a notamment échoué dans sa lutte contre des maladies infectieuses telles que la poliomyélite, la tuberculose et l’hépatite.

La culture de la poignée de mains et de l’accolade et un fort taux d’illettrisme risquent en outre de favoriser la pandémie.

Le Premier ministre a déclaré mardi que le Pakistan, en difficultés économiques, ne pouvait se permettre de cloisonner ses villes.

Pandémie : plus de 500 millions de personnes appelées à rester chez elles

Plus d’un demi-milliard de personnes dans le monde sont appelées par leurs autorités à rester confinées chez elles, pour lutter contre la propagation de la maladie Covid-19, selon un décompte réalisé par l’AFP.

Certains pays ont pris des mesures coercitives, tandis que d’autres n’ont recours pour l’heure qu’à des recommandations appuyées.

Transavia annule tous ses vols du 21 mars au 19 avril

Transavia France, qui exploite 38 avions, « va arrêter ses vols dans les prochains jours », a affirmé un porte-parole à l’AFP.

Les clients ont été informés par courriel que les vols du 21 mars au 19 avril étaient annulés.

La compagnie participe actuellement au rapatriement de Français bloqués à l’étranger alors que nombre de pays (Sénégal, Maroc, Algérie, Turquie…) ont suspendu les liaisons aériennes vers l’Europe.

Depuis samedi, Transavia a effectué 70 vols pour rapatrier 13.200 passagers du Maroc et de Tunisie, selon le porte-parole.

Odeh fustige Netanyahu au sujet de ses propos sur les commissions de la Knesset

Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, dénonce le Premier ministre par intérim Benjamin Netanyahu pour avoir déclaré que les membres de son parti qui a récolté 15 sièges sur 120 aux dernières législatives ne devraient pas être à la tête des commissions de la Knesset.

« Les chefs des services hospitaliers – oui. Les chefs des commissions de la Knesset – non », écrit Odeh dans un tweet.

« Au fait, les votes des ouvriers du bâtiment, des enseignants et des ingénieurs sont importants. Toutes sortes de travaux honorent la personne qui l’exécute – à l’exception du Premier ministre par intérim », dit-il.

Le président de la Liste arabe unie fait référence à un commentaire de Netanyahu selon lequel la raison pour laquelle son parti du Likud bloque la formation de la Knesset est que le parti Kakhol lavan ne promettrait pas de ne pas autoriser les membres du parti arabe à diriger ces commissions parlementaires.

Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, arrive à une réunion de son parti à la Knesset, le 22 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Edelstein interdit officiellement les rassemblements de plus de 10 personnes

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, interdit officiellement les réunions de plus de 10 personnes dans le Parlement composé de 120 personnes, mais dit que le vote sera toujours possible, dans un geste qui, selon lui, est une réponse au coronavirus.

Edelstein, qui avait annoncé son intention de déployer une telle mesure plus tôt dans la journée, a déclaré que l’ordonnance serait en vigueur pendant 14 jours.

« Le sens de l’ordonnance sur la Knesset est que les rassemblements de plus de 10 personnes en plénière n’auront pas lieu et qu’une distance de 2 mètres doit être maintenue [entre les gens] », écrit-il.

Le président de la Knesset a déclaré que cette consigne n’empêcherait pas le vote, mais qu’il se déroulerait de la même manière que les récentes prestations de serment au Parlement, au cours desquelles les membres de la Knesset étaient entrés en plénière par groupes de trois.

Cette décision intervient après que deux ministres et deux membres de la Knesset ont été placés en quarantaine après avoir été en contact avec une personne testée positive pour le coronavirus.

Le conseiller juridique de la Knesset exhorte à la reprise parlementaire

Le conseiller juridique de la Knesset a indiqué que le président Yuli Edelstein ne serait pas en mesure de maintenir la fermeture de la plénière jusqu’à la semaine prochaine.

Plus tôt dans la journée, Edelstein a ordonné la fermeture de la Knesset après que le parti Kakhol lavan a refusé sa proposition d’avoir une représentation égale au sein de la « Commission des arrangements » de la Knesset, qui est chargée de superviser la formation et le fonctionnement du Parlement, la coalition dirigée par le Likud ayant obtenu 58 sièges lors de l’élection du 2 mars, contre 61 pour celle de Kakhol lavan.

Entre autres choses, la Commission des arrangements supervise la création des autres commissions de la Knesset, y compris ceux qui assureraient le contrôle parlementaire des efforts du gouvernement pour contenir la pandémie de coronavirus. La commission pourrait également permettre au parti Kakhol lavan de demander un vote sur le poste de président de la Knesset, ce qui entraînerait probablement l’éviction d’Edelstein du poste qu’il occupe depuis 2013, ce qui conduirait les critiques à l’accuser de subvertir la volonté de la majorité du pays.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein (G), et le conseiller juridique de la Knesset, Eyal Yinon, à la Knesset le 7 mai 2013. (Crédit : Flash)

Cette commission est généralement formée en vertu d’un accord entre les partis siégeant à la Knesset, mais le conseiller juridique du Parlement Eyal Yinon dit que si ce n’est pas le cas d’ici le début de la semaine prochaine, l’affaire devrait être portée devant la plénière pour un vote, que le Likud d’Edelstein perdra probablement.

« Formez la Commission des arrangements le plus rapidement possible. Si elle n’est pas habilitée d’ici le début de la semaine prochaine, il faudra inscrire sans plus tarder au registre de la Knesset le choix des membres du comité d’organisation », écrit M. Yanon dans un avis juridique.

Netanyahu : « La dernière chose que je ferais, c’est de nuire à la démocratie »

Le Premier ministre a déclaré qu’il espérait que la Knesset rouvrirait bientôt.

Interrogé spécifiquement sur un récent programme de surveillance de masse approuvé par le gouvernement sans aucun contrôle parlementaire, il a nié tout méfait, arguant qu’il avait voulu l’approbation d’une commission de la Knesset, mais qu’il avait été contraint d’agir rapidement.

« J’ai exigé un contrôle maximal sur ce point. Les préoccupations liées à la mauvaise utilisation de ces données ne se situent pas seulement d’un côté de la sphère politique », a-t-il assuré.

Netanyahu ajoute qu’il s’est abstenu d’utiliser la surveillance de masse contre les citoyens israéliens dans le passé « afin de défendre l’individu. Je les ai protégés ».

Le Premier ministre a également prétendu à tort que les efforts de Kakhol lavan pour former un gouvernement minoritaire étaient sans précédent dans le monde démocratique. Il y a eu des gouvernements minoritaires – dans lesquels la coalition au pouvoir a besoin du soutien de factions extérieures – en Irlande, au Canada, au Royaume-Uni, en Norvège, en Suède, au Danemark et dans d’autres pays.

Virus : de possibles amendes pour les violations des ordonnances officielles

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que, dans le but de contenir l’épidémie de coronavirus, le gouvernement pourrait commencer à infliger des amendes aux personnes ayant enfreint les directives du ministère de la Santé. Il a néanmoins ajouté qu’il ne voulait pas mettre en place un confinement total du pays.

Le gouvernement a appelé à une fermeture partielle, avec de sévères limites concernant les rassemblements publics, mais laissant les Israéliens libres de quitter leurs maisons et de voyager si nécessaire.

« Je préfère ces directives », a déclaré Netanyahu dans une interview à la Douzième chaine.

Le Premier ministre a déclaré qu’une grande partie des citoyens – mais pas tous – avaient suivi les instructions du ministère de la Santé.

« Certains membres de la communauté ultra-orthodoxe et certains membres de la communauté ‘minoritaire’ n’écoutent pas les directives », a-t-il dit, utilisant un euphémisme pour désigner les Arabes.

Interrogé sur l’éventuelle mise en place d’amendes contre ceux qui violeraient ces instructions, Netanyahu a répondu « qu’il était possible que nous le fassions ».

Le Premier ministre intérimaire a fait l’éloge de la réponse israélienne au virus, affirmant que les décisions avaient « dirigé [celles du reste du] monde », malgré les sévères critiques de ses opposants politiques, qui ont accusé Netanyahu et son gouvernement de réagir de manière excessive.

Italie : record de décès pour un pays sur un jour, avec 475 morts

La pandémie de coronavirus a tué 475 personnes en Italie dans les dernières 24 heures, le pire bilan enregistré dans un seul pays en une journée, a annoncé mercredi la protection civile.

Désormais, ce sont près de 3 000 personnes qui ont perdu la vie en Italie en raison de cette maladie, un bilan très proche de celui de la Chine (plus de 3 200 morts) d’où est partie la pandémie. Les services sanitaires italiens ont enregistré 4 207 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, un chiffre là encore jamais atteint auparavant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.