Une start-up à la française
Rechercher

Une start-up à la française

Zabilo.com est un mélange de qualité à la française, de service à l’américaine et de culot à l’israélienne

De gauche à droite : Ilan, Harry, Yoel, fondateurs de Zabilo. (Crédit : Zabilo)
De gauche à droite : Ilan, Harry, Yoel, fondateurs de Zabilo. (Crédit : Zabilo)

Tandis que le nombre de olims français augmente chaque année, l’explosion des start-ups lancées par ces derniers s’associe à ce rythme effréné.

Ces doux rêveurs avec de l’énergie à revendre partagent les mêmes rêves : s’affirmer en Israël en détrônant les leaders israéliens et briser les monopoles.

Il paraît loin le temps où être un français influent dans le monde des affaires en Israël était un oxymore. Golan, Drahi… Peut-on encore faire semblant de ne pas les connaître en Israël ? Ne vous méprenez pas, les Français n’ont pas que les télécoms dans leur projet de conquête de la “nation start-up“.

Se faire une place au sein d’un marché israélien étroit et sans pitié en a certes découragé plus d’un. Pour ceux qui ont décidé de s’accrocher, l’hyper-activité de ce pays, tout comme son environnement « Palo Altien », sont des facteurs de réussite non négligeables. Israël n’a en effet plus beaucoup de choses à envier à la Baie de San Francisco. Waze fait plus que de l’ombre aux GPS traditionnels, tandis que Moovit fait la nique à l’immense Google Map. Avec une armée d’entrepreneurs plus motivés que jamais, il semblerait que la Silicone Valley Orientale ne fait que s’échauffer…

Et ça consomme quoi un Israélien

Selon David Shamah du Times of Israel, 8 Israéliens sur 10 ont déjà effectué un achat sur internet.

Israël est ce que l’on appelle un pays « hyper-connecté ». Les plus grandes technologies de sécurité bancaire ont été développées entre Haïfa et Tel Aviv. Alors l’Israélien n’a pas peur sur internet. Dans un tel contexte, Le processus classique d’achat et de vente est déjà considéré comme obsolète. On fait sans crainte une partie de ses achats sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Le e-commerce répond en tous points à un désir d’achat plus rapide, simple, et efficace.

Et l’ « Uberisation » dans cette histoire ?

L’avantage de l’Uberisation c’est qu’il permet à ‘monsieur-tout-le-monde’ de générer des profits rapidement. Quand l’Inde, l’Asie du Sud-Est et le Nigeria narguent Amazon avec des marketplaces (site multi-vendeurs) comme FlipKart, Lazada ou Jumia, on est en droit de se demander s’il n’est pas temps pour Israël de lancer la sienne.

Le Réveil de la Force

Et si la révolution était déjà en route ? Tout commence par un drôle de nom : « Zabilo », qui sonne e-commerce, et qu’il est difficile de mal prononcer quelque soit la langue.

“Le Petit frère d’Amazon“ comme les Israéliens commencent à l’appeler est une jeune plate-forme multi-vendeurs et multilingue à la croissance explosive.

Zabilo.com permet à ses clients d’acheter ou d’ouvrir une boutique en ligne en toute simplicité. Crée par trois nouveaux immigrants au parcours atypique, Zabilo.com est un mélange de qualité à la française, de service à l’américaine et de culot à l’israélienne.

Quand un colis Amazon ou AliExpress peut mettre jusqu’à deux mois pour arriver chez son acheteur israélien, Zabilo.com n’a jusqu’alors jamais dépassé sept jours.

Au delà d’un simple projet commercial, c’est aussi une forte ambition sioniste qui a poussé les créateurs de cette start-up, âgés de 24 ans en moyenne, à réaliser leur rêve. Zabilo.com, c’est l’histoire de trois potes qui en ont assez du cauchemar de l’installation dans une nouvelle maison, des prix « à la tête du client » dans les magasins d’électroménager, de la mauvaise humeur et de l’insistance de vendeurs qui pensent encore vendre des produits de la mer morte à des touristes.

D’ailleurs, c’est aussi et surtout après trop de mauvaises surprises à l’arrivée du produit chez eux qu’ils ont décidé d’agir : pas de technicien, perte de garantie expliquée dans un langage opaque et frais supplémentaires ça et là.

En travaillant avec la tête et le cœur, les fondateurs de Zabilo travaillent au quotidien à l’amélioration de leur market-place en facilitant jour après jour l’ouverture à des professionnels et à des particuliers d’une boutique en ligne. « Faciliter la vie des acheteurs et rendre les e-vendeurs autonomes en Israël ». Le pitch de Zabilo.com peut se réciter sans reprendre sa respiration : « un concept compliqué va à l’encontre de la simplicité que nous cherchons à créer » confie l’un de nos trois mousquetaires.

La vie plus simple en Israël et la réussite possible sans bouger de chez soi : « Si vous le voulez, ça n’est pas qu’un rêve » disait un certain Theodor Herzl.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...