Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Explosions en Iran : Ben Gvir critiqué pour avoir incriminé Israël

Le ministre a publié un message aussi lapidaire qu'ironique: "Dardaleh !", adjectif de l'hébreu familier pouvant se traduire par "bidon" ou "minable"

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors d'une réunion de sa faction Otzma Yehudit, à la Knesset, à Jérusalem, le 4 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors d'une réunion de sa faction Otzma Yehudit, à la Knesset, à Jérusalem, le 4 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Itamar Ben Gvir, ministre de la Sécurité nationale, faucon du gouvernement de Benjamin Netanyahu, s’est vu accuser de nuire à la stratégie d’Israël face à Téhéran en lui attribuant implicitement la responsabilité des explosions rapportées vendredi matin en Iran.

Contactés par l’AFP, ni l’armée ni le gouvernement n’ont souhaité commenter les explosions rapportées en Iran et attribuées à Israël par des responsables américains cités dans des médias aux Etats-Unis.

Partisan de la ligne dure dans la confrontation entre Israël et son ennemi juré, Itamar Ben Gvir, qui est un membre du cabinet de sécurité de Netanyahu, a publié sur son compte X un message aussi lapidaire qu’ironique: « Dardaleh ! », adjectif de l’hébreu familier pouvant se traduire par « bidon » ou « minable ».

Outre qu’il en critique la modération, ce dirigeant d’extrême droite semble accréditer l’hypothèse d’une frappe israélienne.

Israël avait promis des représailles aux tirs inédits de missiles et de drones effectués par l’Iran contre le territoire israélien le weekend dernier.

En attaquant Israël le 13 avril, l’Iran a dit avoir agi en « légitime défense » après la frappe, imputée à Israël, qui a détruit une annexe du consulat iranien à Damas le 1er avril et coûté la vie à sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.

La publication sur X d’Itamar Ben Gvir a suscité une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux ainsi que sur les chaînes de télévision, la députée travailliste Naama Lazimi écrivant : « une réaction digne du pyromane national ».

« Jamais auparavant un ministre du cabinet de sécurité n’avait causé autant de dommages à la sécurité du pays, à son image et à son statut international », écrit le chef de l’opposition, Yair Lapid, sur X, anciennement Twitter.

« Dans un tweet impardonnable d’un seul mot, Ben Gvir a réussi à se moquer d’Israël et à lui faire honte de Téhéran à Washington », a-t-il accusé.

Pour Shaiel Ben-Ephraim, universitaire et animateur d’un podcast de géopolitique, Itamar Ben Gvir « confirme l’opération israélienne ET la ridiculise ».

Ce faisant, « il réduit la possibilité pour Israël d’opposer un démenti plausible et sape son pouvoir de dissuasion. Une honte absolue de la part d’un ministre », a-t-il écrit sur X.

L’agence de presse iranienne Tasnim a republié vendredi le post de M. Ben Gvir sur son compte X.

Coutumière des provocations, Tally Gotliv, députée du Likud, le parti de droite de Benjamin Netanyahu, s’est pour sa part félicitée des événements, en évoquant sur X « un matin de fierté » pour Israël.

« Israël est un pays fort et puissant », a ajouté cette membre de la commission des affaires étrangères et de la sécurité du Parlement israélien, s’attirant des commentaires cinglants sur X.

Les analystes expliquent le silence des autorités israéliennes après les explosions rapportées en Iran – ainsi que leur apparente modération – par la volonté d’éviter une surenchère de Téhéran et de mécontenter leur allié américain, qui craint un embrasement régional.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.