Forte augmentation des ventes d’armes israéliennes vers l’Afrique
Rechercher

Forte augmentation des ventes d’armes israéliennes vers l’Afrique

L’industrie de l’armement a exporté 40 % de plus en 2014 qu’en 2013, mais les ventes globales ont presque baissé d’un milliard de dollars

Photo illustrative de munitions (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)
Photo illustrative de munitions (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)

Les exportations d’armes vers les pays africains ont augmenté de 40 % en 2014 en comparaison avec l’année précédente, selon des données du ministère de la Défense publiées la semaine dernière.

Pourtant, dans l’ensemble, les exportations d’armes vers des pays étranegrs ont baissé de près d’un milliard de dollars par rapport à 2013, ont montré les données publiées par Haaretz.

Les industries israéliennes de la sécurité ont signé des accords d’une valeur de 318 millions de dollars en Afrique à comparer au 223 millions en 2013, qui correspondait déjà au meilleur chiffre jamais réalisé auparavant.

Les accords d’armement avec les pays africains ont sensiblement augmenté sur une base annuelle depuis 2009 (77 millions de dollars) avec seulement une petite baisse en 2012 (107 millions de dollars) par rapport à 2011 (127 millions de dollars).

Pourtant les États africains ne sont toujours pas considérés comme les meilleurs clients : les pays asiatiques et du pacifique ont acheté de la technologie militaire israélienne et des armes pour 3 milliards de dollars en 2014 en comparaison à un peu moins d’un tiers d’un millliard de dollars de ventes en Afrique.

Un officiel anonyme de l’industrie de la sécurité a été cité dans l’article expliquant que les pays africains et d’Amérique du sud sont toujours considérés comme des pays en « voie de développement », des États où la demande en technologie militaire et en armes pour les agences gouvernementales continuent à augmenter annuellement.

Dans l’ensemble, les industries de la défense israélienne ont signé des contrats pour un total de 5,66 milliards de dollars en 2014 par rapport aux 6,5 milliards de dollars en 2013.

Parmi les contrats majeurs, on retrouve un accord pour 525 millions de dollars avec l’Inde pour acheter les missiles israéliens guidés Spike qui ont été largement utilisés lors de l’Opération Bordure protectrice l’été dernier.

Selon un officiel du ministère, la chute de la demande peut être attibuée à la chute dans les budgets de défense de plusieurs acheteurs mondiaux, tout comme les demandes de gouvernements d’équiper les forces de sécurité avec des armes fabriquées localement.

Israël est l’un de 10 plus grands exportateurs d’armes dans le monde. Selon le ministère, la plupart des accords en 2014 concernaient la modernisation d’avions de combats et d’autres systèmes aéronautiques, des ventes d’équipements de guerre et de communication, des systèmes d’armements et de défense pour les avions de combats, des radars et des drones.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...