Antonio Guterres, à gauche, secrétaire général des Nations unies, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, avant leur conférence de presse commune à Ryad, le 12 février 2017. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)
Rechercher

Antonio Guterres, à gauche, secrétaire général des Nations unies, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, avant leur conférence de presse commune à Ryad, le 12 février 2017. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

Antonio Guterres, à gauche, secrétaire général des Nations unies, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, avant leur conférence de presse commune à Ryad, le 12 février 2017. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

C’est vous qui le dites...