Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Images de piétons esquivant de justesse la chute d’un éclat d’obus à Tel Aviv

Le Commandement du Front Intérieur rappelle l'importance de rester à l'abri 10 minutes après le déclenchement de la sirène en raison de possible retombées de fragments de missiles

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un gros éclat d’obus provenant d'un missile d'interception tombé du ciel, manquant de peu deux piétons, à Tel Aviv, le 5 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de caméras de surveillance ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un gros éclat d’obus provenant d'un missile d'interception tombé du ciel, manquant de peu deux piétons, à Tel Aviv, le 5 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de caméras de surveillance ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Des images filmées par une caméra de surveillance à Tel Aviv mardi ont mis en évidence l’importance de suivre les consignes de sécurité émises par le Commandement du Front Intérieur de Tsahal.

Deux personnes ont manqué de peu d’être touchées par un gros éclat d’obus d’une roquette interceptée lors de la salve tirée mardi en provenance de Gaza.

On peut voir dans la vidéo deux personnes marcher dans une rue de Tel Aviv lorsqu’un fragment conséquent d’une roquette qui avait été interceptée quelques minutes auparavant s’est écrasé juste à côté d’eux.

L’un des piétons semble sauter sur le côté de l’autre pour éviter d’être touché lorsqu’il réalise ce qui est sur le point de se produire.

Les directives émises par le Commandement du Front Intérieur en cas d’attaque à la roquette ou au missile somment les personnes se trouvant dans les zones concernées de rester dans un espace protégé pendant 10 minutes après le déclenchement de l’alerte rouge, même si une déflagration d’interception est entendue.

La raison est simple : les éclats résultant des interceptions du Dôme de fer – des morceaux à la fois des roquettes et des missiles intercepteurs – mettent quelques minutes à retomber au sol après que les projectiles ont explosé en plein vol.

Ailleurs à Tel Aviv, une école a été endommagée lorsqu’un gros éclat d’intercepteur s’est écrasé sur le toit, laissant des débris dans une salle de classe et des fils électriques suspendus au plafond.

Au total, le site d’information Ynet a rapporté qu’une quinzaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Tel Aviv lors de cette salve.

Les directives du Commandement du Front Intérieur pour Tel Aviv ne stipulent actuellement aucune restriction particulière au vu des avancements de la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

Après le déclenchement de la guerre le 7 octobre, lorsque des milliers de terroristes palestiniens du Hamas se sont déchaînés sur le sud d’Israël dans un assaut d’une barbarie sans précédent, tuant 1 200 personnes et prenant plus de 240 otages sous le couvert de milliers de roquettes, les écoles de la majorité du pays ont été fermées et les commerces et rassemblements ont été restreints.

Dans les semaines qui ont suivi, les écoles de Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa ont été autorisées à rouvrir, mais avec des restrictions en fonction de la situation sécuritaire.

À Tel Aviv, où les habitants disposent d’une minute et demie pour rejoindre une zone protégée en cas d’alerte à la roquette, les écoles ont été autorisées à rouvrir complètement le 21 novembre, six semaines après le début de la guerre, à condition que les élèves puissent rejoindre un miklat – abri antiatomique – dans le temps imparti.

En début de semaine, Tsahal a déclaré qu’il enquêtait sur un incident au cours duquel un missile intercepteur Dôme de fer a échoué et s’est écrasé dans le centre d’Israël lors d’une salve de roquettes. Aucun blessé n’a été signalé à la suite de cet incident.

« La possibilité qu’un [missile] intercepteur soit tombé dans le pays en raison d’une défaillance technique est examinée », a communiqué Tsahal en réponse à une demande de renseignements sur le sujet le 2 décembre.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.