Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Interpellation à Paris du suspect de l’agression d’un septuagénaire portant une kippa

L'homme est suspecté d'avoir frappé et traité de "sale juif" la victime

Marco, un Juif français agressé à Paris le 1er mars 2024. (Capture d'écran BFM TV)
Marco, un Juif français agressé à Paris le 1er mars 2024. (Capture d'écran BFM TV)

Un homme suspecté d’être l’auteur de l’agression antisémite le 1er mars d’un septuagénaire portant une kippa qui sortait d’une synagogue à Paris a été interpellé mercredi dans la capitale, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

Il a été interpellé dans le XXe arrondissement de Paris, a-t-on ajouté de même source. Il est suspecté d’avoir frappé et traité de « sale juif » la victime, sexagénaire et non septuagénaire comme indiqué au début des investigations.     .

Dès l’annonce de cette agression, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait dénoncé une « nouvelle agression antisémite » et un « acte inqualifiable ».

L’agression avait eu lieu vers 17H30 rue des Orteaux, dans le XXe arrondissement.

La victime, qui portait une kippa, sortait d’une synagogue quand il a été agressé par un homme qui a pris la fuite à pied, selon des sources policières.

L’agresseur avait porté plusieurs coups de poing et de pied à la victime qui avait été transportée à l’hôpital.

Le même jour, le ministre de l’Intérieur avait demandé aux préfets de renforcer les mesures de protection de la communauté juive, notamment autour des écoles et lieux de cultes, après qu’une distribution d’aide humanitaire à Gaza a tourné au drame.

Le groupe terroriste a accusé les troupes israéliennes d’avoir tiré sur la foule de milliers de personnes, alors que les forces israéliennes affirment que la plupart des victimes ont été piétinées dans un mouvement de foule chaotique de l’aide alimentaire, et que leurs troupes n’ont tiré que sur quelques individus qui se sont précipités vers elles de manière menaçante.

L’armée israélienne a promis de mener une enquête approfondie sur l’incident.

La communauté internationale a réclamé une enquête et un cessez-le-feu immédiat dans la guerre déclenchée par l’attaque sanglante menée le 7 octobre dans le sud d’Israël par 3 000 terroristes du Hamas infiltrés depuis Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.