Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Israël élargit la zone de pêche de Gaza

Les Palestiniens ont le droit de pêcher à 15 milles nautiques au large de l'enclave ; il semblerait que ce soit le premier pas vers un cessez-le-feu de 6 mois avec le Hamas

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Des pêcheurs palestiniens nettoient un filet après une nuit de pêche, au port de Gaza, le 3 avril 2019. (Crédit : AP/Khalil Hamra)
Des pêcheurs palestiniens nettoient un filet après une nuit de pêche, au port de Gaza, le 3 avril 2019. (Crédit : AP/Khalil Hamra)

Israël a annoncé mardi l’élargissement de la zone de pêche autour de la bande de Gaza à 15 milles nautiques. Il semblerait que ce soit le premier pas vers un cessez-le-feu de 6 mois avec le Hamas, le groupe terroriste qui contrôle l’enclave côtière.

Le général de division Kamil Abu Rokon, coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) a déclaré dans un communiqué que cette mesure était destinée à empêcher « la dégradation des conditions humanitaires dans la bande de Gaza et est conforme à la politique de distinction entre les terroristes et le reste de la population ».

Israël refuse de reconnaître officiellement l’existence d’un accord de cessez-le-feu, mais se conforme largement aux dispositions qu’il est censé prévoir.

Lundi soir, la Douzième chaîne israélienne a rapporté que l’accord de cessez-le-feu prévoit que le Hamas fasse cesser les incidents violents le long de la clôture frontalière, maintienne une zone tampon de 300 mètres autour de la frontière, et stoppe le lancer de ballons incendiaires en directions des communautés israéliennes et les affrontements nocturnes entre les Gazaouis et les forces de sécurité ainsi que le flottilles qui tentent de forcer la frontière maritime entre Gaza et Israël.

En échange, Israël a élargi la zone de pêcher et autorisera les programmes cash-for-work des Nations unies, l’entrée de médicaments et d’aide civile dans l’enclave, et l’ouverture de négociations sur les dossiers relatifs à l’électricité, aux points de passage, à la santé et aux fonds.

Si l’accord est maintenu, Israël et le Hamas devraient parler d’un échange de prisonniers. Le groupe terroriste détient captifs les civils israéliens Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, et les dépouilles des soldats Hadar Goldin et Oron Shaul, tombés au combat en 2014.

L’accord a été négocié avec l’intervention de l’Egyptien et les Nations unies.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.