Le rabbin Moshe Sebbag (d) et l’imam de la mosquée de Drancy, Hassan Chalghoumi (g) arrivent à la Grande synagogue de la Victoire avant de rendre hommage aux victimes d’une série d’attaques meurtrières, le 15 novembre 2015. (Crédit : AFP PHOTO / LOIC VENANCE)
Rechercher

Le rabbin Moshe Sebbag (d) et l’imam de la mosquée de Drancy, Hassan Chalghoumi (g) arrivent à la Grande synagogue de la Victoire avant de rendre hommage aux victimes d’une série d’attaques meurtrières, le 15 novembre 2015. (Crédit : AFP PHOTO / LOIC VENANCE)

Le rabbin Moshe Sebbag (d) et l'imam de la mosquée de Drancy, Hassan Chalghoumi (g) arrivent à la Grande synagogue de la Victoire avant de rendre hommage aux victimes d'une série d'attaques meurtrières, le 15 novembre 2015. (Crédit : AFP PHOTO / LOIC VENANCE)

C’est vous qui le dites...