Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

La mère de l’otage Naama Levy, 19 ans : « Chaque minute est une éternité en enfer »

Une vidéo du Hamas a montré Naama, mains liées, son jogging couvert de sang, pieds nus, tirée par les cheveux à l’arrière d’une camionnette noire, puis poussée sur le siège arrière

Naama Levy, dans une vidéo peu après sa prise d'otage à Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran X)
Naama Levy, dans une vidéo peu après sa prise d'otage à Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran X)

La mère de Naama Levy, 19 ans, vue dans une vidéo de Gaza le 7 octobre avec les mains attachées et un pantalon de survêtement ensanglanté, a publié samedi un appel du cœur pour la libération de sa fille, et a affirmé que le temps est compté.

Ayelet Levy Shachar a écrit sur le site de Free Press :

« Vous avez vu la vidéo de ma fille Naama Levy. Tout le monde l’a vue. Vous l’avez vue traînée par ses longs cheveux bruns à l’arrière d’une Jeep sous la menace d’une arme, quelque part à Gaza, son jogging gris couvert de sang. Vous avez peut-être remarqué que ses chevilles sont blessées, qu’elle est pieds nus et qu’elle boîte. Elle est gravement blessée. Elle a peur. Et moi, sa mère, je suis impuissante dans ces moments d’horreur. »

Levy Shahar a affirmé que les terroristes palestiniens du Hamas, qui ont violé et agressé sexuellement de multiples femmes et enfants, retiennent sa fille en otage.

« Il y a dix-sept jeunes femmes encore en captivité. Elles sont âgées de 18 à 26 ans. Je pense à ce qu’elles, et ma Naama, pourraient subir à chaque instant de la journée. Chaque minute est une éternité en enfer », a-t-elle écrit.

« Lundi, le porte-parole du Département d’État, Matthew Miller, a déclaré que l’une des raisons pour lesquelles le Hamas ne veut pas libérer les jeunes femmes otages est qu’il ne veut pas que ces femmes puissent parler de ce qui leur est arrivé pendant leur détention. Tout le monde sait exactement ce qu’il veut dire », a écrit Levy Shahar.

Naama Levy, 19 ans, prise en otage par des terroristes palestiniens du Hamas sur la base militaire de Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Autorisation)

« Que feriez-vous si votre fille était retenue en otage par des violeurs et des meurtriers violents pendant deux mois ? La meilleure question est peut-être : que ne feriez-vous pas ? »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.